Gironde: Les «souillures» aperçues sur une plage ne viennent pas du navire «Grande America»

ENVIRONNEMENT Selon les analyses de la préfecture, il s'agirait d'une pollution aux «déchets organiques»

Mickaël Bosredon

— 

Le "Grande America" a fait naufrage au large du golfe de Gascogne.
Le "Grande America" a fait naufrage au large du golfe de Gascogne. — LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE / AFP

Les images de vagues marrons, prises samedi sur la plage d’Hourtin (Gironde) par l'association Sea Sheperd et largement diffusées sur les réseaux sociaux, ne sont pas le résultat de la pollution aux hydrocarbures en provenance du navire Grande America, a confirmé ce dimanche matin la préfecture de la Nouvelle Aquitaine.

Les autorités avaient déjà émis de sérieux doutes dès la diffusion de ces images. La préfecture maritime de l’Atlantique indiquait ainsi qu’une origine de cette pollution venant du fioul que contenait le navire italien « semble étonnante au vu des modèles de dérive observés et calculés ». Une éventuelle pollution des plages due au navire, n’est attendue que d’ici au milieu de la semaine prochaine.

Plus de 2.000 tonnes de fioul lourd

Selon la préfecture, ce qui a été observé samedi à Hourtin n’était même pas une pollution aux hydrocarbures, et provient de « déchets organiques. »

Le Grande America a coulé mardi à 333 km à l’ouest de La Rochelle avec à son bord 365 conteneurs, dont 45 répertoriés comme contenant des matières dangereuses, plus de 2.000 véhicules ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes.