Pyrénées-Atlantiques: Un vison d’Europe identifié avec certitude pour la première fois depuis 14 ans

ENVIRONNEMENT Il resterait moins de 250 individus sauvages en France

E.P.

— 

Un vison d'Europe a été identifié par l'office national  de la chasse et de la faune sauvage dans les Pyrénées-Atlantiques.
Un vison d'Europe a été identifié par l'office national de la chasse et de la faune sauvage dans les Pyrénées-Atlantiques. — Ville de Bayonne

Cela n’était pas arrivé depuis 2005 dans les Pyrénées-Atlantiques ! Ce mercredi 6 mars, un vison d’Europe sauvage a été identifié de façon certaine par l’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) dans le nord-ouest du département.

Le vison d’Europe a été capturé de façon très brève dans le cadre d’une action contre son cousin le vison d’Amérique, une espèce invasive. Il a été relâché sur place comme le montre une vidéo de l’ONCFS postée sur sa page Facebook. 

La France est l’un des cinq derniers pays d’Europe à avoir des populations sauvages de vison d’Europe, explique l’ONCFS dans un communiqué. L’aire de répartition de ce petit carnivore a diminué de 80 % par rapport à son aire d’origine européenne. La population française est actuellement estimée à moins de 250 individus sauvages. Une faiblesse d’effectifs qui vaut au vison d’Europe le titre d’espèce « en danger critique d’extinction » selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Il s’agit de la dernière étape avant de déclarer l’espèce comme éteinte à l’état sauvage.

Une surprise dans la cage

Les principales causes de sa disparition en France sont les atteintes portées à son habitat (zones humides), les collisions routières et la concurrence avec une espèce invasive : le vison d’Amérique. Depuis 2015, la Ville de Bayonne et la Communauté d’Agglomération Pays Basque ont engagé des mesures de capture de vison d’Amérique, dans les endroits où sa présence a été repérée. Cette fois-ci, la présence d’un vison d’Europe dans la cage a été une très bonne surprise !