Golfech: Un produit chimique mélangé à de l'eau rejeté dans la Garonne par la centrale nucléaire

INCIDENT Samedi, près de 200 m3 d’eau mélangés à un produit chimique, non radioactif, ont été déversés par erreur dans la Garonne par la centrale nucléaire de Golfech

B.C.

— 

Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse
Centrale nucleaire de Golfech au bord de la Garonne, aux frontieres du Gers et a 100 km de Toulouse — Alexandre GELEBART/20MINUTES

L’incident s’est produit samedi après-midi. La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, a reconnu dimanche dans un communiqué avoir rejeté par erreur dans la Garonne 200 m3 d’eau à laquelle était mélangé un produit chimique, non radioactif.

Cette substance, la morpholine, sert à éviter la corrosion des canalisations. L’eau a été déversée dans le fleuve via le réseau d’eau fluvial et EDF estime que les « rejets en morpholine sont évalués à environ 1,4 kg, ce qui est très inférieur aux limites autorisées pour l’exploitation de la centrale ».

Selon le gestionnaire de la centrale, la valeur quotidienne de rejet maximal de ce produit à ne pas dépasser est de 80 kg.

Problème de réservoir

L’incident s’est produit lors du remplissage de réservoirs du système de distribution d’eau déminéralisée de la centrale. Une première cuve s’est remplie et le robinet d’alimentation s’est automatiquement fermé, un second réservoir a pris le relais et a continué à se remplir sans s’arrêter, son robinet d’alimentation apparaissant fermé sur les écrans de la salle de commande.

C’est un agent qui s’est rendu compte, lors d’une ronde dimanche matin, que le réservoir débordait. L’Autorité de sûreté nucléaire, la préfecture du Tarn-et-Garonne, la commission locale d’information et les mairies environnantes ont été informées selon EDF.