La Métropole de Lyon et le Rhône placés en vigilance sécheresse

CLIMAT Le préfet du Rhône a pris cette mesure en raison du déficit pluviométrique observé depuis plusieurs années sur le territoire

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de la sécheresse (Archives).
Illustration de la sécheresse (Archives). — M.Libert / 20 Minutes

Particuliers, industriels, agriculteurs… Chacun va devoir faire des efforts. Le préfet du Rhône a placé en vigilance sécheresse l’ensemble des ressources en eau du département et de la métropole de Lyon en raison du déficit pluviométrique observé depuis près de quatre ans qui n’a pas permis de recharger les nappes d’eaux souterraines.

Les niveaux de ces nappes souterraines restent très bas pour la saison et les pluies de l’automne 2018 et du début d’hiver 2018-2019 n’ont pas suffi à rétablir une situation normale, précise ce lundi la préfecture​ dans un communiqué.

Alerter sur la sensibilité de la ressource en eau

La mise en place de la situation de vigilance sécheresse a pour objectif d’alerter sur la sensibilité de la ressource et d’inviter les usagers - particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités - à une utilisation économe de l’eau.

La vigilance permet d’anticiper toute dégradation afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques, ajoute la préfecture. Il est demandé à chacun d’être vigilant, de faire preuve de civisme et d’adopter les bons réflexes pour une gestion économe de l’eau (lutte contre les fuites par exemple) que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou à partir des réseaux publics de distribution.

En l’absence de pluies significatives, et si la situation actuelle ne s’améliore pas au cours des prochaines semaines, des mesures complémentaires de restriction et d’interdiction des usages de l’eau pourront être prises, souligne la préfecture.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de vigilance ainsi que la liste des communes concernées sont disponibles sur le site www.rhone.gouv.fr.