Nesquik va lancer un emballage 100 % recyclable

VERT IS THE NEW JAUNE Son prix sera trois fois plus élevé que le produit classique avec sa boîte en plastique jaune

20 Minutes avec agence

— 

Boîtes de chocolat en poudre Nesquik dans le rayon d'un magasin à New York (Etats-Unis), le 15 avril 2013.
Boîtes de chocolat en poudre Nesquik dans le rayon d'un magasin à New York (Etats-Unis), le 15 avril 2013. — SIPANY/SIPA

La boîte jaune de Nesquik va devenir collector. Nestlé, le fabricant de cette préparation pour les petits-déjeuners, a décidé d’en finir avec le packaging en plastique. Au printemps, le géant de l’agroalimentaire va lancer un nouvel emballage en papier 100 % recyclable.

Le produit classique sera toujours produit et distribué, mais l’entreprise veut « répondre aux attentes des consommateurs pour des produits plus responsables », explique Jean-Manuel Bluet, directeur du développement durable de Nestlé France, à Environnement Magazine.

Produire 100 % d’emballages recyclables

Cette mesure s’inscrit dans la nouvelle stratégie du groupe suisse, qui souhaite limiter le gaspillage des ressources et l’impact environnemental. D’ici à 2025, Nestlé compte incorporer 25 % de matières recyclées dans ses emballages et produire 100 % d’emballages recyclables. Actuellement, la boîte jaune de Nesquik est recyclable mais « sa production dépend d’hydrocarbures, ce dont nous voulons nous éloigner » explique Jean-Manuel Bluet.

Nestlé profite de ce changement d’emballage pour présenter un nouveau produit : Nesquik « All Natural », qui contiendra 20 % de sucres en moins. Et le cacao utilisé sera issu des productions du plan cacao du groupe, assurant une production équitable et une traçabilité du produit. Le prix s’en ressentira : le nouveau Nesquik coûtera 1,86 euro pour 186 grammes, soit trois fois plus que le prix antérieur.