Nice: VIDEO. «Certains objets méritent de l'attention», une photographe immortalise les déchets du bord de mer

CLIC CLAC Avec ses clichés, Emmanuelle Lara veut alerter sur l’ampleur de la pollution

Mathilde Frénois

— 

Emmanuelle Lara prend en photo les déchets échoués sur les plages niçoises.
Emmanuelle Lara prend en photo les déchets échoués sur les plages niçoises. — E. Lara

D’habitude, Emmanuelle Lara immortalise les paysages et les scènes de rue, les poses de ses modèles et les détails marquants d’une scène. Mais depuis quelques mois, cette Niçoise d’adoption a décidé d’orienter son appareil photo vers une autre réalité : elle prend des clichés des déchets échoués sur la côte azuréenne, qu’elle partage sur son site Mal de Mer pour sensibiliser à l’écologie.

C’est au cours de ses randonnées qu’Emmanuelle Lara a pris conscience de la pollution dans les espaces naturels. « A force de faire de la marche près des rivières, sur les bords de mer, dans les forêts, je me suis rendu compte que tout est souillé et pollué, pointe-t-elle. Certains de ces objets méritent de l’attention. Il faut voir les choses différemment. »

« Dénoncer les comportements »

Loin de trouver de l’esthétisme à cette pollution, l’objectif de la photographe est de sensibiliser. « C’est désolant et moche. Mais les gens préfèrent fermer les yeux que d’agir, estime-t-elle. Mes photos sont aussi là pour dénoncer les comportements. »

Emmanuelle Lara se rend après les coups de mer sur la plage pour réaliser ses clichés. Parmi ses compositions les plus marquantes, elle cite un pot de fleurs, des filets de pêche et des hameçons.

Et pour passer de l’indignation à l’action, la photographe organise des ramassages de déchets. Les prochains auront lieu les dimanches 17 mars et 24 avril. Emmanuelle Lara s’y rendra avec son sac et son appareil photo.