Nouveau pic de pollution à Lyon. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES
Nouveau pic de pollution à Lyon. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES — AFP

POLLUTION

Lyon: Nouvel épisode de pollution aux particules fines en cours, la vitesse abaissée sur les grands axes

La vigilance pollution a été activée lundi dans le bassin lyonnais et le Nord-Isère. La situation ne devrait pas s’arranger ce mardi

Les habitants de la métropole de Lyon se sont de nouveau réveillés avec un voile brumeux enveloppant la ville. Depuis lundi, le bassin lyonnais est placé en vigilance orange à la pollution aux particules fines, à l’instar du Nord-Isère. La vallée de l’Arve est en vigilance jaune.

« Les températures fraîches le matin et l’absence totale de vent favorisent les concentrations de particules fines dont les niveaux sont très élevés dans l’agglomération lyonnaise », précise Atmo Auvergne Rhône-Alpes sur son site internet.

Plusieurs mesures pour limiter les émissions

La situation ne devrait pas s’arranger avant jeudi, les conditions anticycloniques actuelles devant se poursuivre ce mardi et ce mercredi, selon le réseau de surveillance de la qualité de l’air.

A la suite du dépassement du seuil d’information aux particules, le préfet de région a de nouveau pris en ce début de semaine un arrêté instituant une liste de mesures d’urgences. Parmi elles, il est interdit dans le secteur agricole de pratiquer l’écobuage dans le Rhône. Le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers n’est pas autorisé. Les industriels doivent réduire leurs émissions et les particuliers ne peuvent pas utiliser du bois ou de ses dérivés comme chauffage individuel d’appoint ou d’agrément.

Sur les routes, la vitesse est abaissée de 20 km/h sur tous les axes du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h. Pour les portions à 80 km/h, la vitesse est limitée à 70 km/h.