VIDEO. Tarn: Ils tentent de sauver un cerf traqué par des chasseurs, et ça se passe mal

CHASSE Des militants tarnais de la cause animale ont déposé plusieurs plaintes. Samedi, ils ont tenté de sauver un cerf traqué lors d’une chasse à courre. Dans un climat très tendu

Hélène Ménal

— 

Un cerf dans les bois. Illustration.
Un cerf dans les bois. Illustration. — Catters - Sipa

Plusieurs plaintes, notamment pour « menaces de mort », ont été déposées à la gendarmerie de Castelnau-de-Montmiral dans le Tarn. Elles émanent de membres du collectif «Abolissons la vènerie aujourd'hui» (AVA) de la Grésigne, une forêt qu’affectionnent les cerfs et où se pratique encore la chasse à courre.

Depuis le début de la saison, ces amis des animaux « espionnent » les chasseurs. « Nous filmons, nous documentons, pour alerter le grand public sur cette pratique perverse », explique Nathalie*, une participante. Mais samedi 16 février, l’opération a dégénéré.

Les militants, une quarantaine, sont tombés sur un cerf traqué et épuisé. Ils ont essayé de l’isoler de la meute de chiens et de le sauver. En vain, car il est mort d’épuisement sous leurs yeux.

Et forcément, les chasseurs n’ont pas apprécié l’interruption. Les menaces ont fusé, une balle a même sifflé. AVA Grésigne a diffusé une vidéo de l’épisode, montée par l’humoriste Rémi Gaillard, aussi animaliste, et qui avec son association Anymal s’est rallié à la cause.

« Nous disposons d’autres images, assure Nathalie. Elles ont été remises aux gendarmes qui d’ailleurs étaient présents sur place, et d’autres plaintes vont être déposées. »

Les tensions devraient se poursuivre du côté de Castelnau-de-Montmiral. Le 30 mars, AVA y organise un grand rassemblement pour dire « bye bye à la chasse à courre ».

* Le prénom a été changé