VIDEO. Nice: Inspirées par Greta Thunberg, des lycéennes lancent le mouvement «la larme verte» pour sauver la planète

ENVIRONNEMENT Sur Instagram, ces élèves de Première donnent des conseils pour protéger la planète

Mathilde Frénois

— 

Deux lycéennes niçoises ont lancé le mouvement La larme verte.
Deux lycéennes niçoises ont lancé le mouvement La larme verte. — La larme verte

La Suède a Greta Thunberg. Nice a Suzon Kerfourn et Louise Ferlet. Ces deux lycéennes ne sèchent pas les cours et ne manifestent pas. Mais chaque jour, elles se maquillent « la larme verte » sur la joue. En parallèle de ce mouvement, elles ont lancé un compte Instagram et incitent les internautes à faire de même pour sauver la planète.

« C’est un jeu de mots entre une alarme, une larme et une arme, explique Suzon Kerfourn, 16 ans. C’est sans manifestation, sans violence et sans désobéissance civile que l’on cherche à sensibiliser les jeunes. » Avec une trentaine d’autres élèves du lycée Massena de Nice, elles portent chaque jour la larme. « Ça fait des mois, des années qu’on voit que rien ne va dans le monde, dit Suzon Kerfourn. Je voyais que dans toutes les villes et pays d’Europe, les jeunes se rebellaient pour leur avenir. Ils veulent se prendre en main. Pourquoi pas nous ? »

« Changer les choses au quotidien »

Les deux élèves de Première ne se limitent pas à maquiller leur joue. Chaque jour, elles donnent des conseils sur Instagram pour « changer les choses au quotidien ».

« On donne des tips aux jeunes car si tout le monde s’y met, ça fera de grandes choses, estime-t-elle. On conseille de réduire sa consommation de viande, de vider ses boîtes mails, de lutter contre le suremballage, de prendre les transports en commun. » Dans l’espoir, un jour, de pouvoir enlever cette larme verte qui coule sur leur joue.