Gironde: Installation d'un «crapauduc» à Hourtin pour protéger crapauds et grenouilles

ANIMAUX Alors que la saison de la migration vient de démarrer chez les amphibiens, ce dispositif doit leur permettre de rejoindre leur lieu de reproduction en toute sécurité

Mickaël Bosredon

— 

Un crapaud épineux.
Un crapaud épineux. — Alain Blumet / ONF

En ce début de saison de migration chez les amphibiens, l’Office national des Forêts (ONF) et le département de la Gironde installent un «crapauduc» à Hourtin, dans le Médoc. Positionné le long de la route, près de la Lagune de Contaut, ce dispositif va permettre à ces espèces protégées de se rendre sur leur lieu de reproduction tout en limitant les risques d’écrasements.

Grenouilles, crapauds, tritons, salamandres : tous ces petits animaux ont acquis le statut d’espèces protégées. Et notamment le crapaud épineux. « Chaque année, vers la fin du mois de janvier, elles migrent pour se reproduire en milieu aquatique, notamment entre la forêt dunaire et la lagune de Contaut, explique-t-on au conseil départemental. Durant ce trajet long et périlleux, elles sont confrontées à de nombreux obstacles, notamment aux routes qui provoquent leurs écrasements et à terme une diminution des effectifs dans nos milieux naturels. »

Les amphibiens tombent dans des seaux et sont ramassés chaque matin

Le dispositif du « crapauduc » est constitué d’une bâche, placée à proximité de la route départementale RD 547, et d’une trentaine de seaux enterrés au ras du sol. Les amphibiens migrant vers leurs lieux de reproduction sont bloqués par cette bâche, la longe et finissent par tomber dans un des seaux. Chaque matin, un ramassage est effectué et les amphibiens sont relâchés de l’autre côté de la route, dans la lagune de Contaut.

« La Réserve naturelle des dunes et marais d’Hourtin est un territoire de 2.150 ha, et forme un ensemble paysager exceptionnel », rappelle le conseil départemental. La gestion de cet espace est assurée par l’Office National des Forêts.