VIDEO. Un tour du monde des océans en «une seule apnée», Guillaume Néry dévoile son nouveau film

COURT-METRAGE Avec One breath around the world, le double champion du monde a voulu « susciter de l’émotion »...

Fabien Binacchi

— 

L'apnéiste a rencontré des cachalots
L'apnéiste a rencontré des cachalots — F. Seguin

La mer. Juste la mer. Dans One breath around the world, son nouveau court-métrage diffusé ce vendredi soir sur Internet, le Niçois Guillaume Néry, deux fois champion du monde d’apnée en poids constant, célèbre les océans. Un peu plus de douze minutes oniriques et poétiques.

Réalisé avec sa compagne Julie Gautier derrière la caméra, le film a nécessité huit mois de tournage aux quatre coins du monde. En compagnie d’un photographe qui a retranscrit cette odysée dans un livre (Guillaume Néry, à plein souffle), le couple a exploré les fonds marins du Japon et de la Finlande en passant par l’île Maurice, la Polynésie, la Mexique ou encore les Philippines.

« Un hymne aux océans »

Tourné comme une seule et même séquence (« one breath » pouvant signifier « une seule apnée »), le court-métrage fait évoluer Guillaume Néry tour à tour sur des formations rocheuses, sous la glace, mais aussi dans un banc de requins et entre des cachalots et des baleines. Son voyage se termine où il a commencé... sur une plage de galets, celle de Nice, où le sportif est né.

Un photographe a suivi Guillaume Néry pendant tout son périple sous-marin
Un photographe a suivi Guillaume Néry pendant tout son périple sous-marin - F. Seguin

« C’est un hymne aux océans, expliquait-il à 20 Minutes. Un film imaginé pour susciter de l’émotion sur ce qu’ils représentent et pour encourager à les protéger ». Après avoir annoncé sa retraite, en 2015, après avoir frôlé la mort dans un accident d’apnée, le Niçois de 36 ans, a annoncé qu’il participerait aux prochains championnats du monde, organisés en septembre sur la Côte d’Azur.