VIDÉO. Toulouse: Le réchauffement climatique leur fait froid dans le dos, ils se mettent en maillot

BRRRRR A Toulouse, la Marche pour le climat s’est terminée en maillot au bord de la Garonne. Par un froid glacial…

Helene Menal

— 

Des Toulousains en maillot pour le Climat, le 27 janvier 2019.
Des Toulousains en maillot pour le Climat, le 27 janvier 2019. — H. Menal - 20 Minutes

« On est chauds, chauds, plus chauds que le climat ! », chantaient-ils avant le grand clapping. Et il valait mieux l’être ce dimanche pour se mettre en maillot à Toulouse. Il faisait un petit 10 °C officiellement, c’est déjà froid pour la Ville rose. Et encore plus sur une prairie des Filtres douchée par des giboulées et balayée par des rafales de vent glaciales.

Ce happening à donner le frisson a été organisé en clôture de la « Marche des Femmes [assez paritaire en fait] pour le Climat et la Justice sociale ». A l’appel du Collectif citoyen pour le Climat, elle a réuni plus d’un millier de personnes, pour à peu près autant de policiers, dans une ambiance enjouée. Avec des arguments très locaux pour les manifestants comme « les tristes inondations dans l’Aude, le manteau neigeux des Pyrénées qui pourrait fondre de moitié d’ici 2050, le récent record de 108 jours sans gel au Pic du Midi ».

 

Des étudiantes toulousaines réchauffées et leur message contre le réchauffement climatique.

« La situation est tellement grave qu’il faut donner de sa personne », estiment Julie et Lisa, deux étudiantes à la chair de poule qui ont inscrit leur message écologique au-dessus de leur nombril.

Le retour aussi a été chaud pour les marcheurs, dont certains portaient leur gilet jaune. Ils ont été empêchés de franchir la Garonne vers le centre-ville par un impressionnant dispositif de forces de l’ordre.