Ille-et-Vilaine: Lactalis bientôt jugé pour la pollution d'une rivière bretonne

PROCES La société laitière de Retiers avait connu un déversement anormal qui avait tué toute vie dans la Seiche...

C.A.

— 

La rivière la Seiche, ici à Janzé (Ille-et-Vilaine), le 20 septembre 2017, soit un mois après la pollution de Lactalis.
La rivière la Seiche, ici à Janzé (Ille-et-Vilaine), le 20 septembre 2017, soit un mois après la pollution de Lactalis. — C. Allain / 20 Minutes

Un an et demi après la dramatique pollution d’une rivière d’Ille-et-Vilaine, le groupe Lactalis va devoir livrer ses vérités. En août 2017, la société laitière de Retiers, un site de production appartenant au géant du lait, avait rejeté de l’eau composée de matières polluées dans la Seiche. L’incident avait provoqué la mort de centaines de poissons et détruit toute la faune sur au moins huit kilomètres, au sud-est de Rennes.

Le groupe laitier détenu par Emmanuel Besnier devra répondre de « rejet en eaux douces de substances nuisibles aux poissons », rapporte Ouest-France, qui annonce un procès le 5 mars devant le tribunal correctionnel de Rennes.

La fédération de pêche, particulièrement mobilisée pour médiatiser ce dossier, et plusieurs associations environnementales se portent partie civile. Peu bavarde à l’époque des faits, la direction du groupe avait insisté sur sa volonté «de réparer au plus vite pour rétablir le milieu qui a été sinistré ».