We Act For Good: Déjà un million de défis relevés sur l’application de la WWF

ENVIRONNEMENT Le 12 novembre 2018, la WWF France a lancé son application We Act For Good (nous agissons pour le bien). Deux mois plus tard, elle compte déjà 230.000 utilisateurs et un million de défis relevés…

Justine Guitton-Boussion

— 

We Act For Good propose pour le moment cinq thématiques différentes. Trois autres seront ajoutées en février et en mars.
We Act For Good propose pour le moment cinq thématiques différentes. Trois autres seront ajoutées en février et en mars. — WWF France
  • La WWF a lancé en novembre 2018 WAG, une application proposant des défis éco-responsables aux utilisateurs. En deux mois seulement, un million de challenges ont été relevés.
  • De nouvelles thématiques vont être ajoutées à l’application. Si le bilan français de WAG est positif, elle pourrait s’exporter en Turquie, en Corée du Sud et au Canada.
  • Le but de l’application est de proposer aux citoyens des solutions concrètes pour protéger la planète, tout en créant une communauté, les « Wagueurs ».
  • La WWF espère atteindre le million d’utilisateurs d’ici la fin de l’année 2019. 230.000 personnes ont d’ores et déjà téléchargé l’application.

Télécharger le calendrier des fruits et des légumes de saison, trier tous ses déchets, consommer 100 % local… Voici les défis les plus relevés par les utilisateurs de We Act For Good (WAG), l’application lancée par la WWF France, depuis le 12 novembre dernier. Le but de cette appli ? Proposer aux citoyens des façons concrètes d’agir à leur échelle pour préserver la planète.

Cinq grandes thématiques sont proposées : Bien manger, Vers le zéro déchet, Se déplacer, Optimiser l’énergie, et Do it yourself (Fais le toi-même). Parmi ces cinq thématiques, des centaines de défis sont proposées aux utilisateurs. La WWF fête cette semaine un record : un million de challenges ont été relevés en deux mois, par les 230.000 « Wagueurs ».

Le principe de l’appli est simple : en s’inscrivant, chaque utilisateur peut choisir d’essayer autant de défis qu’il le souhaite. Des conseils pour l’aider dans son projet sont disponibles, des chiffres-clés également. La personne gagne des points lorsque le challenge est réussi, et débloque de nouveaux défis. Certaines propositions sont parfois plus difficiles que d’autres : « Demander des informations sur la provenance des ingrédients au restaurant » n’a à l’heure actuelle séduit que 915 participants. Chacun son rythme.

Trois nouvelles thématiques à venir

Devant un tel succès, la WWF est optimiste et continue sur sa lancée. Trois nouvelles thématiques vont prochainement arriver sur l’application. « En février, il y aura un espace pour les enfants de 7 à 12 ans, détaille Pascal Canfin, directeur général de la WWF. On va reprendre les défis qui existent, et les adapter en termes de langage pour en faire un espace spécial kids avec des recettes et des do it yourself. »

Toujours en février, un thème « Quand bébé arrive » sera disponible. « C’est l’occasion de faire plus attention, de modifier ses comportements, pas seulement pour le bébé mais pour toute la famille », poursuit Pascal Canfin. En mars, ce sera au tour de la thématique « Retour vers la nature » d’être dévoilée, avec des défis permettant d’arrêter de « contribuer à la destruction de la nature et à la disparition du vivant ».

Une appli qui s’exporte ?

WAG n’existe pour le moment qu’en France, même si elle est en cours de développement en Chine. « Le concept et l’objectif sont les mêmes, mais l’écosystème chinois est tellement différent du nôtre qu’il faut faire des adaptations », indique Pascal Canfin.

Si le bilan de l’application française est un succès, la WWF envisage d’exporter l’application à d’autres pays, notamment la Turquie, la Corée du Sud et le Canada. Là encore, des modifications seront à prévoir : « La relation à l’alimentation, aux déchets et au plastique est différente selon les pays. Ce sera adapté au contexte culturel », poursuit le directeur général de l’ONG.

« Ce sera une histoire une histoire qui n’a jamais été racontée »

Les applications proposant des défis sont la tendance du moment. On peut par exemple citer 90 jours, Ça commence par moi, et Ocean’s zero. Selon Pascal Canfin, WAG se différencie des autres par son aspect personnalisable pour les utilisateurs, la multiplicité des types de défis, et la carte interactive. Celle-ci met en avant divers points de consommation (boulangeries, épiceries, restaurants, etc.) dits « responsables ». Sur 40.000 lieux recensés par l’application, 5.000 ont déjà été ajoutés par les « Wagueurs ».

Pour Pascal Canfin, c’est d’ailleurs dans cette carte que se cristallise l’enjeu principal de WAG : « Pour moi, WAG est une arme de transition massive, affirme-t-il. Si on arrive à massifier, à mettre ensemble dans une même communauté tous ceux qui veulent passer à l’action, le message envoyé est extrêmement fort. Si on arrive à deux, trois ou quatre millions de défis relevés, ce sera une histoire qui n’a jamais été racontée. »

Après le million de défis relevés, la WWF espère atteindre le million d’utilisateurs avant la fin de l’année 2019.