Prague: Une lionne d'Asie a été inséminée artificiellement, un «grand espoir» pour l'espèce

ANIMAUX Les spécialistes estiment que cette procédure a entre 60 et 70 % de chances de réussir…

20 Minutes avec agences

— 

La lionne Ginni a été endormie et inséminée artificiellement au zoo de Prague (République Tchèque) le 3 janvier 2019.
La lionne Ginni a été endormie et inséminée artificiellement au zoo de Prague (République Tchèque) le 3 janvier 2019. — Petr David Josek/AP/SIPA

Le zoo de Prague a annoncé ce jeudi qu’il espérait réussir l’insémination artificielle d’une lionne d’Asie. « Ginni, notre femelle du lion d’Asie originaire du Gujarat en Inde, a subi mercredi soir une insémination artificielle », a indiqué le jardin zoologique dans un communiqué.

Ginni vit depuis 2015 avec deux autres lions d’Asie : Suchi, une femme qui s’est révélée stérile, et Jamvan, un mâle trop passif pour intéresser Ginni. Le zoo de Prague a « emprunté » un autre lion, Sohan, au zoo d’Ostrava. Mais si sa présence a déclenché l’ovulation de la femelle, aucune grossesse n’a abouti.

Un « grand espoir » pour l’espèce

Les éleveurs ont finalement utilisé le sperme de Jamvan pour inséminer Ginni. Si la procédure, effectuée par les vétérinaires du zoo et des spécialistes berlinois, fonctionne, des lionceaux devraient naître d’ici quatre mois. La probabilité de succès se situe entre 60 et 70 %.

Pour le directeur du zoo, les lions de Prague représentent un « grand espoir » pour la survie de cette sous-espèce grandement menacée des lions d’Asie. Quelque 600 animaux vivent dans l’Etat de Gujarat (ouest de l’Inde), et 143 dans des parcs zoologiques européens. Mais plusieurs dizaines de lions sont morts cet automne en Inde de la maladie de Carré, une infection parasitaire transmise par les tiques.