La taxe carbone «a toujours du sens», estime la secrétaire d'état à l'Ecologie Emmanuelle Wargon

ENVIRONNEMENT La secrétaire d’Etat s’est exprimée pour le maintien de cette taxe pour l’environnement, qui est à l’origine de la colère des « gilets jaunes »…

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, le 6 décembre 2018.
Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Transition écologique, le 6 décembre 2018. — SIPA

La taxe carbone bousculée par le mouvement des « gilets jaunes ». Pour la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique, elle « a toujours du sens ». Emmanuelle Wargon estime qu’elle devra être rediscutée dans le cadre d’un nouveau pacte fiscal.

« Elle est légitime économiquement, elle a du sens, elle n’était pas acceptable socialement (…). On l’a entendu », a-t-elle déclaré sur France Inter en ajoutant que le gouvernement avait « eu raison à court terme d’annuler » la hausse de cette taxe prévue en 2019. Selon Emmanuelle Wargon, il n’est pas question de remettre en cause la transition écologique qui « est toujours là, c’est la manière qui doit changer ».

« Plus de sens que beaucoup de taxes »

« Il faut un nouveau pacte fiscal et quand on aura remis à plat la fiscalité, on pourra de nouveau argumenter pour expliquer pourquoi cette taxe a du sens », a-t-elle souligné. « Elle a sûrement plus de sens que beaucoup de taxes aujourd’hui en France (…) Mais l’ajouter sur une base fiscale déjà très chargée, ce n’était pas la bonne méthode », a-t-elle conclu.

Le président Emmanuel Macron doit annoncer ce lundi de nouvelles mesures en réponse à une crise sans précédent qui met son quinquennat à l’épreuve. Quelque 136.000 manifestants étaient dans la rue samedi pour la quatrième journée nationale de mobilisation des « gilets jaunes », ces Français exaspérés par la politique fiscale et sociale d’Emmanuel Macron, et dont les manifestations ont été accompagnées de violences ces derniers jours.