Incendies en Californie: «Le changement climatique conduit à des sécheresses plus longues»

INTERVIEW Le feu a déjà fait au moins 31 victimes dans l’État américain…

Propos recueillis par Nicolas Raffin

— 

La carcasse incendiée d'une voiture en Californie.
La carcasse incendiée d'une voiture en Californie. — September Dawn Bottoms / /SIPA
  • La Californie est touchée depuis jeudi par d’immenses incendies.
  • Près de 70.000 hectares sont déjà partis en fumée.
  • Ce type d’événement climatique est amené à se reproduire d’année en année.

La Californie n’en finit pas d’être ravagée par les flammes. Depuis la semaine dernière, deux incendies meurtriers, le « Camp Fire » et le « Woolsey Fire » ont poussé de nombreux habitants à fuir leurs maisons. Trente-et-une personnes ont péri dans les flammes et on compte pour le moment 200 disparus. Dans la région de Sacramento, plus de 250.000 personnes ont reçu un ordre d’évacuation.

« Ce n’est pas une nouvelle normalité, ceci est une nouvelle anormalité. Et cette nouvelle anormalité va se poursuivre, sans doute dans les 10 à 15 ou 20 ans », a dit le gouverneur de Californie, Jerry Brown, lors d’une conférence de presse dimanche. Pour Christelle Robert, prévisionniste à Météo France, le contexte météorologique actuel favorise ces grands incendies.

La Californie est frappée depuis plusieurs jours par des incendies. Une telle situation est-elle exceptionnelle pour un mois de novembre ?

Il y a déjà eu des incendies à cette période de l’année en Californie. Ce qui frappe particulièrement, c’est que ce sont les plus dévastateurs de l’histoire de cet Etat. Ils ont été plus mortels que les incendies de 1933 qui avaient fait 29 morts. On a près de 70.000 hectares qui ont été détruits depuis jeudi, c’est environ sept fois la superficie de Paris.

A quoi sont dus ces incendies ?

D’un point de vue météorologique, vous avez une sécheresse qui dure depuis plusieurs mois en Californie, voire même depuis le début de l’année pour ce qui concerne le sud de l’Etat. Les sols sont secs et la végétation aussi. Il y a aussi des hautes pressions sur l’ouest des Etats-Unis qui font que les vents s’assèchent et se réchauffent avant d’arriver sur le sud de la Californie. Ce sont ces vents modérés à forts qui permettent une propagation rapide de l’incendie.

Cela est-il le signe du réchauffement climatique ?

A cause du changement climatique, nous avons des étés globalement plus chauds d’année en année, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis. Donc cela conduit à des sécheresses plus longues, avec moins de précipitations. Ce n’est pas étonnant que dans un contexte de réchauffement climatique, il y ait de plus en plus d’incendies.