Strasbourg: 200 élus interpellent Emmanuel Macron contre l'autoroute du Grand contournement ouest

CHANTIER Après bientôt deux semaines de grève de la faim de dix militants contre l'autoroute de Grand contournement Ouest de Strasbourg (Bas-Rhin), 200 élus locaux interpellent Emmanuel Macron...

B.P.

— 

De nombreux arbres ont déjà été coupés sur le tracé du projet autoroutier du GCO, comme ici sur le site de l'ancienne Zad de Kolbsheim. Illustration
De nombreux arbres ont déjà été coupés sur le tracé du projet autoroutier du GCO, comme ici sur le site de l'ancienne Zad de Kolbsheim. Illustration — B. Poussard / 20 Minutes.

Bientôt deux semaines. Depuis le 22 octobre, dix militants opposés au projet autoroutier de Grand contournement Ouest (GCO) de Strasbourg (Bas-Rhin) sont en grève de la faim pour réclamer un moratoire sur le dossier, le temps que les recours judiciaires soient tous purgés, et qu’une nouvelle expertise soit menée. Mais leurs sollicitations n’ont, pour l’heure, pas été entendues.

« Après 12 jours de jeûne, leurs demandes à l’Elysée restent sans réponse. » Devant ce constat collectif, 200 élus locaux ont décidé d’interpeller Emmanuel Macron ce vendredi. Alors que le président de la République est attendu ce soir à Strasbourg pour lancer son périple de commémorations de l'armistice de la Grande Guerre, les militants seront rassemblés un peu plus tôt, non loin.

Des travaux désormais bien lancés

A cette occasion, les opposants à l’autoroute de contournement de la capitale alsacienne long de 24 kilomètres demandent à rencontrer Emmanuel Macron ou un membre de son équipe. Parmi les signataires du texte, des maires, des adjoints et des conseillers municipaux, de communes sur le tracé du GCO, de Strasbourg ou d’ailleurs, et des écologistes ou non.

Pendant ce temps, le chantier est désormais bien lancé. Après les déboisements des forêts - consécutifs à l’évacuation de la Zad du Moulin le 10 septembre​ - dont l’un est encore bloqué, les fouilles et sondages de différents secteurs se poursuivent. Mais des travaux définitifs ont aussi débuté. Ceux de la future bretelle d’entrée côté nord doivent commencer ce lundi.