Menton: Quand les abeilles viennent au secours des citrons

ENVIRONNEMENT Des ruches s’installent à Menton pour que leurs abeilles butinent (et protègent) les agrumes…

Mathilde Frénois

— 

A Menton, entre 30 et 40 ruches seront installées d’ici à la fin de l’année.
A Menton, entre 30 et 40 ruches seront installées d’ici à la fin de l’année. — F. Roturier / Ville de Menton
  • Les 50.000 abeilles qui logent dans chaque ruche butineront les fleurs des citronniers.
  • D’ici la fin de l’année, entre 30 et 40 ruches seront installées à Menton.

Déjà ouvrières, elles deviendront gardes du corps. Celles qui protégeront la flore locale. A Menton, les abeilles veilleront à la survie… des agrumes. La ville vient d’installer des ruches dans ses jardins pour améliorer la production du citron de Menton.

Christophe Sacchelli est à la tête d’une exploitation de 300 arbres. Entre ses agrumes, les abeilles bourdonnent déjà. « C’est mon père qui a installé des ruches. Aujourd’hui, il y en a cinquante, dit-il. Sur une exploitation avec des abeilles, on peut compter sur 20 % de fructification en plus, parce que l’abeille est le principal pollinisateur. »

Alliance entre faune et flore

C’est cet argument qui a convaincu la mairie de Menton. « On a été sensibilisés par les producteurs d’agrumes qui nous ont dit : pour augmenter la quantité de citrons, il faudrait qu’on ait des ruches, explique Franck Roturier, directeur du service Parcs et jardins de la ville. Six ont déjà été implantées. Il y en aura aux alentours de 30 à 40 à la fin de l’année. »

Les 50.000 abeilles qui logent dans chaque ruche butineront les fleurs des citronniers. Une arrivée d’abeilles « municipales » très attendue, d’autant plus que le citron de Menton est protégé par une IGP, indication géographique protégée, depuis 2015.