Ruches: Près de 30 % des colonies d'abeilles sont mortes l'hiver dernier

PESTICIDES Le taux de mortalité s’élève à 35 % pour les petites exploitations…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration ruche d'abeilles
Illustration ruche d'abeilles — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Près d’un tiers des colonies d’abeilles est mort lors de l’hiver passé. C’est le résultat d’une enquête publiée ce jeudi par le ministère de l’Agriculture et l’Anses. Près de 14.000 apiculteurs, sur 46.500 contactés par e-mail, ont répondu.

La totalité des réponses doit encore être analysée mais « le taux moyen de mortalité des colonies d'abeilles durant l’hiver 2017/18 […] peut être estimé à 29,4 % ». Un chiffre qui alarme l’Union nationale de l’apiculture française (Unaf).

S’éloigner des pesticides

Le taux de mortalité moyen grimpe à 35 % pour les exploitations de moins de dix colonies. Il varie en fonction des départements. Les ruches connaissent habituellement un taux de mortalité de 30 % sur toute l’année, explique l’Unaf. « Là, ce taux intervient sur 4 mois de l’année », souligne l’organisation.

« Nous pressons les pouvoirs publics de sortir notre agriculture de sa dépendance aux pesticides », demande le président Gilles Lanio dans le communiqué. Le ministère de l’Agriculture a annoncé en juillet une aide de trois millions d’euros pour les apiculteurs en difficulté, destinée au renouvellement des essaims.