Maine-et-Loire: Après plusieurs intoxications, l'interdiction du pesticide en cause prolongée

METAM SODIUM La préfecture a fait savoir que cette suspension serait en vigueur jusqu'au 31 décembre...

J.U. avec AFP

— 

La mâche est une spécialité nantaise.
La mâche est une spécialité nantaise. — F. Elsner/20 Minutes

L'interdiction va courir encore au moins deux mois. La suspension de l'utilisation du pesticide métam-sodium a été prolongée jusqu'au 31 décembre dans le Maine-et-Loire. C'est ce qu'a décidé jeudi le préfet de ce département, où des dizaines de personnes ont récemment été intoxiquées par ce produit, et alors que plusieurs voix s'élèvent pour demander son interdiction.

Jeudi, la préfecture a fait savoir que cette suspension était prolongée notamment en raison de «la mauvaise maîtrise des techniques liées à l'utilisation du métam-sodium et le non-respect de la réglementation en vigueur». Des conditions météorologiques défavorables et la saisine de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) (en train de réexaminer les conditions de mise sur le marché de ce produit phytosanitaire au niveau national), ont également été citées par la préfecture pour justifier sa décision.

Les contrôles renforcés

En quinze jours, le Maine-et-Loire a connu trois épisodes d'intoxications liés à l'utilisation de pesticides à base de métam-sodium. Des ouvriers agricoles pour la plupart, avaient été exposés à des produits provoquant des irritations des voies oculaires et respiratoires. 

Dans le département voisin de Loire-Atlantique, aucun cas d'intoxication n'a été signalé mais la préfecture a entrepris mardi de renforcer les contrôles.