Epandage de pesticides
Epandage de pesticides — Philippe Huguen AFP

PESTICIDES

Maine-et-Loire: Nouveaux cas d'intoxication après un épandage, l'utilisation d'un produit suspendue

La préfecture du Maine-et-Loire a décidé de la suspension temporaire de l’utilisation du Metam Sodium…

  • Neuf personnes ont été prises en charge en fin de matinée, à Mazé-Milon dans le Maine-et-Loire
  • Une nouveau cas d'intoxication à la suite d'un épandage

Il y a quelques jours, une vingtaine de personnes avaient été prises en charge par le CHU d’Angers pour le même problème. Ce vendredi midi, la préfecture du Maine-et-Loire signale neuf nouveaux cas d' intoxication​ à la suite d’ un épandage en plein champ d’un produit phytosanitaire. Les personnes concernées, dont font partie quatre pompiers qui intervenaient sur place, n’ont pas été hospitalisées.

Gênées, elles souffriraient d’irritations oculaires et des voies respiratoires. Les faits se sont produits en fin de matinée sur la commune de Mazé-Milon, où il a été demandé aux riverains de rester chez eux.

Le produit suspendu temporairement 

Le produit utilisé contiendrait la même molécule que dans les cas survenus la semaine dernière, à Mazé-Milon. Selon la préfecture, il semble que les agriculteurs n’auraient pas respecté la méthode d’application du produit, le Metam sodium, à la fois pesticide, fongicide, et herbicide.

Car l’utilisation de ce produit phytosanitaire bénéficie d’une dérogation dans le Maine-et-Loire, décidée par arrêté préfectoral. « La température actuellement élevée du sol, même après la pluie de ces derniers jours, rend le produit volatil », note également la préfecture.

«Considérant les mauvaises techniques d'épandage constatées et les conditions climatiques actuelles, l'utilisation du Métham Sodium est suspendue temporairement à compter de ce jour en Maine-et-Loire», indique ce vendredi soir la préfecture, qui fait état d'un troisième épisode d'intoxications. La date du 26 octobre a été fixée, mais la mesure pourrait être reconduite.