Méditerranée: Une nappe de pollution de quatre kilomètres de long observée après une collision entre deux navires

MEDITERRANEE Les raisons de cette collision, qui s’est déroulée par temps clair et sur une mer calme, sont encore floues…

J.S.-M.

— 

Le porte-conteneur chypriote Virginia (à droite) et le navire roulier tunisien Ulysse (à gauche) sonnt entrés en collision vers 7h30.
Le porte-conteneur chypriote Virginia (à droite) et le navire roulier tunisien Ulysse (à gauche) sonnt entrés en collision vers 7h30. — Préfecture maritime

Il n’y a pas de blessés. Mais la collision entre le Virginia et l’Ulysse, ce dimanche matin, au large du Cap Corse, pourrait avoir de graves conséquences pour l’environnement. La préfecture maritime de  Méditerranée a décidé d’envoyer sur place le Jason, un navire spécialisé dans la lutte contre les pollutions maritimes. Un bâtiment remorqueur, l’Abeille Flandre, est également sur place, et plusieurs navires italiens arrivent en renfort. Ce lundi matin, il devrait y avoir six bateaux de sauvetage et/ou de dépollution sur les lieux.

Une nappe de pollution de près de 4 km de long et de quelques centaines de mètres de large dérive en mer, ce dimanche soir. Il s’agit de carburant. Les réservoirs du Virginia, un porte-conteneurs chypriote, ont été percés par l’étrave de l’Ulysse.

Le Virginia était au mouillage au moment de la collision

L’Ulysse est un « roulier » de la Compagnie tunisienne de Navigation, un bateau qui transporte notamment des voitures. La collision s’est produite à 28 kilomètres environ au nord-ouest du Cap Corse, ce dimanche matin, vers 7h30. Le Virginia était stationné quand l’Ulysse est entré en collision avec lui.