«Appel des coquelicots»: 375 rassemblements prévus contre les pesticides ce vendredi

MOBILISATION Les signataires souhaitent organiser cet évènement «le premier vendredi de chaque mois à 18h30 devant les mairies ou sur les places principales des villes et villages»…

20 Minutes avec AFP

— 

La pollution aux pesticide dans l'air est encore mal connue.
La pollution aux pesticide dans l'air est encore mal connue. — DENIS CHARLET / AFP

Après un appel relayé en septembre par Charlie Hebdo, 375 rassemblements sont prévus devant des mairies, ce vendredi, à travers toute la France pour demander la fin des pesticides.

Cet appel, intitulé « Nous voulons des coquelicots », qui a déjà récolté près de 246.000 signatures, appelle la population française à se réunir à partir de 18h30, ce vendredi, devant les mairies de leur commune. Ce jeudi, 375 rassemblements étaient déjà prévus sur le site de l’appel. Selon le site, l’idée est d’organiser cet évènement « le premier vendredi de chaque mois à 18h30 devant les mairies ou sur les places principales des villes et villages ».

« Une visibilité aux millions de gens qui ont déjà fait le choix de se passer de pesticides »

« On s’est lancé dans une course de fond qui devrait durer deux ans pour obtenir 5 millions de soutiens », a expliqué Fabrice Nicolino, le journaliste spécialiste des questions environnementales, à l’origine de cet appel.

« Nous ne sommes pas dans une logique de discussion et de négociation » avec les pouvoirs publics, poursuit-il. « Nous voulons donner une visibilité aux millions de gens qui ont déjà fait le choix de se passer de pesticides » de synthèse en optant pour l'alimentation bio, a indiqué encore Fabrice Nicolino.

« Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides »

« Nous voulons des coquelicots ! », dit-il. « Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée, le tiers des oiseaux a disparu en quinze ans, la moitié des papillons en vingt ans, les abeilles et les pollinisateurs meurent​… Non, nous ne voulons plus, à aucun prix. Nous exigeons protection. Nous exigeons de nos gouvernants l'interdiction de tous les pesticides ».

Ce vendredi, Fabrice Nicolino sera présent vendredi à Vannes, accompagné de la chanteuse Emily Loizeau et du sénateur EELV du Morbihan Joël Labbé.