Maisons fissurées, agriculture... «il y a un déficit en eau de 70%», l'épisode de sécheresse s’aggrave en France

SECHERESSE La situation ne devrait pas s’améliorer au mois d’octobre selon les prévisionnistes météo…

Clément Carpentier

— 

L'épisode de sécheresse touche toute la France (illustration).
L'épisode de sécheresse touche toute la France (illustration). — PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
  • L’épisode de sécheresse s’est fortement accentué en France en septembre.
  • Il y a aujourd’hui un déficit en eau de 70 % sur tout le territoire français.
  • La pluie devrait encore se faire désirer au mois d’octobre.

C’est une fissure impressionnante. De plus d’un centimètre. Elle fend en deux l’un des murs de la maison d’un couple de retraités à Cudos en Gironde, à 70 km au sud de Bordeaux. Une fissure due à la sécheresse selon les propriétaires qui se battent pour obtenir l’état de catastrophe naturelle depuis plusieurs années, rapporte France 3 Aquitaine.

« La sécheresse est partout »

Cette situation assez préoccupante pour les habitants de cette maison est loin d’être isolée. En effet, leurs voisins rencontrent les mêmes soucis et le village le plus proche, Bazas, a, lui, obtenu la reconnaissance de catastrophe naturelle de l’Etat, il y a quelques mois. D’ailleurs, ce genre de dégâts pourrait même se multiplier selon Emmanuel Demaël : « Cet été, tout le monde n’était pas touché par la sécheresse car certains ont eu des passages orageux. Mais depuis septembre, elle est partout. On atteint des records dans des départements comme l’Ain, l’Isère ou le Doubs. »

Pour ce prévisionniste de Météo France, on se rapproche des records de 1977 ou 1985 au fil des semaines : « En moyenne, il est tombé 24 millimètres d’eau en France le mois dernier au lieu de 78 ces dernières années. Il y a un déficit en eau de 70 %. C’est très important ! » Avec une pluviométrie de très faible, des températures toujours élevées et un ensoleillement encore très fort notamment l’après-midi pour cette période de l’année, la situation s’aggrave petit à petit en France

La situation pourrait empirer au moins d’octobre

Si le sud-ouest a longtemps été épargné par cet épisode de sécheresse, il est maintenant en plein dedans à l’image de Bordeaux. Il est tombé 3,2 millimètres d’eau en septembre sur la ville au lieu de 83 habituellement. C’est 26 fois moins ! Le record de 3,6 millimètres de 1985 est battu. Des records qui ne sont pas sans conséquence sur les structures mais aussi l’agriculture française déjà très fortement touchée lors des récoltes de l’été. Et pour l’instant, cela ne devrait pas s’améliorer.

« Selon nos prévisions, on n’attend pas de pluie sous les 15 prochains jours. La situation pourrait donc encore empirer au mois d’octobre », explique Emmanuel Demaël. Si beaucoup s’en inquiètent, les vignerons bordelais, eux, ont le sourire. En pleine vendange, ils espèrent que le ciel va tenir le plus longtemps possible dans l’espoir de réaliser un excellent millésime, que ce soit en qualité ou en quantité.