Ours: Des opposants armés attendent le lâcher qui pourrait avoir lieu samedi en Béarn

ANIMAUX La fédération transpyrénéenne des éleveurs de montagne annonce que le lâcher controversé de deux ourses est programmé pour samedi et que des guetteurs parfois armés l’attendent…

E.P.

— 

Un ours brun grimpant à un arbre. (Illustration).
Un ours brun grimpant à un arbre. (Illustration). — WHITEWOLF/SIPA

La Fédération Transpyrénéenne des Eleveurs de Montagne, opposée à la réintroduction d’ourses dans le Béarn, annonce que des guetteurs armés se tiennent prêts. « Des sources sûres nous apprennent que les opérations de capture des ourses sont lancées en Slovénie. Les lâchers auraient lieu samedi 29 septembre en vallée d’Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques », écrivent-ils dans un communiqué.

Des guetteurs postés dans la forêt

« Depuis la nuit dernière, après que toutes les tentatives pacifiques pour faire reculer l’Etat ont échoué, les opposants aux réintroductions d’ours ont investi la forêt. En Béarn, rive gauche comme rive droite de l’Aspe, d’innombrables anonymes se sont transformés en guetteurs, souvent armés », poursuivent les anti-ours.

La semaine dernière le ministre de la transition écologique François de Rugy a confirmé que deux ourses de souche slovène seraient relâchées en Béarn lors d’un déplacement sur place.

Les éleveurs estiment que l’ours représente une menace pour leur activité pastorale.