Bilan carbone: Connaissez-vous la face cachée de vos équipements?

CONSOMMATION Dans une enquête publiée ce mercredi matin, l’Ademe s’est penchée sur la face cachée de nos équipements. Et ça pèse lourd en matières premières mobilisées et en poids carbone…

F.P.

— 

Illustration d'une personne devant la télévision
Illustration d'une personne devant la télévision — LODI FRANCK/SIPA

ontrairement à ce que l’on pourrait penser, les équipements de la maison – des appareils électriques aux équipements de sport, en passant par les meubles et l’habillement - représentent une part élevée des émissions de C02 émis par les ménages français. Et leur fabrication nécessite également la mobilisation de quantités importante de matières premières.

L’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) s’est penchée sur cette face cachée de nos objets dans une enquête parue ce mercredi matin.

Quarante-cinq catégories de biens ont été passées au crible. A chaque fois, l’Ademe a pris en compte le poids carbone de ces équipements, soit la quantité de CO2 émise pour les fabriquer, ainsi que la quantité de matières premières mobilisées pour les produire. 

Par foyer, l'ensemble des équipements, meubles et électroménagers, présents dans la maison pèse en moyenne 2,5 tonnes. Pour fabriquer ces 2,5 tonnes d'équipements "il a fallu mobiliser 45 tonnes de matières premières", précise l'étude. Le CO2 émis pendant tout le cycle de fabrication est, luin de 6 tonnes", soit l'équivalent de 6 allers-retours Paris-New York, souligne l'Ademe.