Pyrénées: Le réchauffement climatique est confirmé... et cela devrait continuer

CLIMAT Les météorologues français et espagnols ont mené des travaux sur l’évolution du réchauffement climatique sur le massif, selon différents scénarios…

Julie Rimbert

— 

La chaîne enneigée des Pyrénées (Illustration).
La chaîne enneigée des Pyrénées (Illustration). — TRAVERS ERIC/SIPA
  • Climpy est un projet de recherche transfrontalier réunissant Météo-France et les services météorologiques espagnol et catalan.
  • Ces climatologues ont étudié notamment les variations de températures et d’enneigement des deux côtés des Pyrénées.

Entre 1959 et 2010, les températures ont augmenté dans les Pyrénées de 1,2°C. C’est le constat livré par Climpy, le projet de recherche transfrontalier réunissant Météo-France et les services météorologiques espagnol et catalan qui viennent de présenter deux ans de travaux communs.

Des deux côtés du massif pyrénéen, cela chauffe et d’après les projections, cela n’est pas près de s’arrêter… A l’horizon 2050, les températures pourraient même augmenter de 4°C !

Des hausses jusqu’à 7°C

« Pas besoin d’être climatologue pour voir que les températures sont déjà en hausse et que le réchauffement climatique va se poursuivre, assure Jean-Michel Soubeyroux, climatologue à Météo France à Toulouse. Avec ces résultats, nous ne cherchons pas à être alarmistes mais à éclairer sur les différents scénarios possibles ».

Ainsi, à la fin du siècle, les températures dans le massif pyrénéen pourraient être en hausse de 7°C. « Pour l’instant, cette augmentation était constatée au printemps et en été mais nos projections montrent que cela pourrait intervenir à toutes les saisons », détaille Jean-Michel Soubeyroux.

L’avenir des stations de ski

Concernant l’enneigement, les travaux de Climpy montrent que sur les trente dernières années, la fonte a été plus rapide au printemps, des deux côtés des Pyrénées. Et l’avenir ne devrait pas s’améliorer… Dans les Pyrénées centrales, à une altitude de 1.800 mètres, l’épaisseur moyenne de neige pourrait diminuer de moitié d’ici 2050, tandis que la période de neige continue au sol réduirait de plus d’un mois.

Les stations de ski sont-elles en danger ? « Chacune verra au cas par cas mais cela risque de se compliquer chaque année, prévient le climatologue. Ce qui est certain, c’est qu’il y aura de plus en plus de mauvaises années au niveau enneigement. Il faudra s’adapter. »