VIDEO. Perpignan: Dans l’arrière-pays, la pyrale du buis s’abat comme «une tempête de neige»

ESPECE INVASIVE Dans les Pyrénées-Orientales, comme dans l’Ain ou les Alpes-Maritimes, des nuées de pyrale du buis envahissent le paysage. Sa chenille est une calamité…

Jérôme Diesnis

— 

La pyrale du buis ressemble à un vulgaire papillon de nuit mais elle fait des ravages.
La pyrale du buis ressemble à un vulgaire papillon de nuit mais elle fait des ravages. — X. Vila - Sipa

La pyrale du buis, une espèce invasive originaire du sud-est asiatique, introduite accidentellement en France au début des années 2000, actuellement le sud des Pyrénées-Orientales. Ce papier blanc qui vole, se reproduit et pond à cette période de l’année, submerge la vallée du Vallespir et du Conflent, dans les Pyrénées-Orientales.

Le phénomène se déroule de façon identique dans les Alpes-Maritimes (dans la vallée de la Tinée notamment), en Corse ou dans l’Ain. Partout des habitants y expliquent leur sensation « de traverser des tempêtes de neige ».

Le papillon n’est pas un problème, sa chenille oui

Les nuées de papillons sont impressionnantes, mais le lépidoptère une fois sorti de sa chrysalide ne revêt aucun caractère dangereux pour l’homme ou l’environnement. Ce n’est pas le cas de sa chenille, de couleur verte. Si elle n’est pas urticante (contrairement à la chenille processionnaire par exemple), son régime alimentaire unique est problématique.

Les feuilles du buis sont son unique nourriture. Elle en dévore les feuilles avec rapidité et voracité au point de ne laisser que des arbres squelettiques quelques jours après son passage.

Des solutions pour les particuliers

Si des solutions existent pour les particuliers (comme les pièges à phéromones, mais aussi des traitements chimiques ou biologiques), le traitement à grande échelle est pour le moment impossible.

VIDEO.Espèces invasives en France: La Pyrale du buis, petit papillon mais véritable ogre pour le paysage