Hauts-de-France: Succès régional, national et mondial du World clean up day

ENVIRONNEMENT Des centaines de milliers de citoyens se sont mobilisés en France, samedi, pour ramasser les déchets...

Mikael Libert

— 

Des déchets au bord de la route, porte de Rezé
Des déchets au bord de la route, porte de Rezé — J.Urbach/ 20 Minutes

Personne ne voudrait habiter dans une décharge. Et pourtant, que celui qui n’a jamais jeté un déchet par terre me jette la première pierre. C’est parce qu’il y a des gens irrespectueux, insouciants ou inconscients qui visent à côté des poubelles que des Lillois ont transposé, en France, l’initiative de la Let’s do it fondation : le World clean up day. Après une journée de collecte, samedi, le bilan est positif, même s’il reste de nombreuses données à compiler.

Des caravanes, des papiers et un chat

« Il y a eu plus de 200.000 personnes mobilisées dans toute la France dans la plupart des métropoles mais aussi dans de plus petites villes ou villages », s’enthousiasme Julien Pilette, l’un des organisateurs français. Lors de plus de 3.000 événements (400 dans les Hauts-de-France), les volontaires ont ramassé un peu de tout et surtout n’importe quoi : « des papiers de bonbons dans les cours d’écoles aux carcasses de caravanes », précise-t-il.

Au Lac du Héron, à Villeneuve d’Ascq, l’association Surf rider a même procédé au ramassage d’ordures au fond de l’eau. Au jardin des plantes, à Lille, un petit chat a été retrouvé parmi les ordures : « Il est vivant et il va bien. La personne qui l’a trouvé l’a baptisé ''Clean-up'' », sourit Julien Pilette.

Dans le monde, 13 millions de personnes dans 156 pays ont joué le jeu. « En France, toutes les métropoles ont participé, sauf la Métropole européenne de Lille », regrette l’organisateur. Ce qui n’a pas empêché 35.000 Lillois de se mobiliser. « C’est la plus grande mobilisation citoyenne de l’Histoire », se félicite le Nordiste.