Méditerranée: «Des épisodes cévenols plus violents avec le changement climatique», prévient le préfet

VIOLENTS ORAGES Le préfet de région Pierre Dartout a rappelé les comportements à adopter en cas de forts épisodes orageux…

Adrien Max

— 

Les orages qui se sont abattus sur la France le 9 août 2018 ont nécessité l’évacuation de 750 personnes dans le Gard, dont au moins 184 campeurs dans le nord du département.
Les orages qui se sont abattus sur la France le 9 août 2018 ont nécessité l’évacuation de 750 personnes dans le Gard, dont au moins 184 campeurs dans le nord du département. — BORIS HORVAT / AFP
  • Les épisodes cévenols risquent de faire leur retour cet automne sur tout l’arc méditerranéen.
  • Avec le changement climatique et le réchauffement de la mer, ils peuvent devenir plus violents et plus fréquents.
  • Le préfet de région Pierre Dartout a rappelé les huit comportements à adopter en cas de forts épisodes orageux.

La fin de l’été approche, et le possible retour des épisodes cévenols aussi. Ce mercredi matin, le préfet de région Pierre Dartout, aux côtés de Météo France, de la Dreal, ainsi que des membres du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des crues (SCHAPI), a fait un rappel des risques pour cet automne, et surtout des comportements à adopter, au sein du Centre zonal opérationnel de Crise de Marseille.

« Il s’agit d’un phénomène grave, qui s’accentue avec le changement climatique. Je n’avais jamais connu d’orages aussi violents que ceux que nous avons eus en août. Les conditions climatiques, et notamment le réchauffement de la mer peuvent faire craindre un automne difficile », a prévenu le préfet Pierre Dartout.

Des caractéristiques particulières

Les épisodes cévenols, empruntés aux Cévennes, concernent tout l’arc méditerranéen, jusqu’à la Drome et l’Ardèche. Ils se caractérisent par :

  • Une quantité de pluie de plus de 150 mm en 24h, contre une moyenne comprise entre 600 mm et 750 mm/an.
  • Une intensité forte, de 40 à 100mm/h.
  • Une zone géographique restreinte sur une quelques centaines de km2.
  • Une apparition à l’automne, même si on les observe de plus en plus le reste de l’année, comme cet été.

Les phénomènes cévenols apparaissent lorsque plusieurs conditions météos sont réunies. Tout d’abord une remontée d’air chaud, humide et instable venant de la Méditerranée, qui ensuite se soulève à l’approche des reliefs. Cet air chaud et humide va rencontrer un air plus froid, situé en altitude. La température de la mer, qui est la plus élevée en automne, favorise la condensation, synonyme de dégagement d’énergie, qui amplifie le phénomène.

Bien sûr, le développement rapide de l’urbanisme favorise le ruissellement des pluies. « Nous sommes dans la région la plus touchée par ces épisodes cévenols, mais également dans une des régions les plus attractives de France. Nous ne pouvons pas refuser aux gens de s’installer, nous devons garantir que les plans de préventions des risques d’inondations et d’incendies de forêt (PPRIF) sont bien respectés. Mais ils sont de mieux en mieux compris et respectés », constate le préfet.

Huit comportements à adopter

Ces phénomènes peuvent devenir très violents et meurtriers, comme dans les Alpes maritimes en 2015, lorsque une vingtaine de personnes avaient perdu la vie. Parfois « bêtement », coincé dans des parkings souterrains. Pour toutes ces raisons, les autorités rappellent huit comportements à adopter en cas de forts orages, des comportements qui sauvent des vies.

Le premier d’entre eux est bien évidemment de s’informer, à travers les médias notamment. Il ne faut surtout pas prendre sa voiture et reporter ses déplacements, tout en se souciant de ses proches et de ses voisins. Surtout éloignez-vous des cours d’eau, et restez abriter dans un bâtiment. Réfugiez-vous le plus haut possible et ne descendez surtout pas dans les sous-sols. Ne vous engagez, ni à pied, ni en voiture, et n’allez pas chercher vos enfants à l’école, ils sont en sécurité !

>> A lire aussi : Intempéries: L'état de catastrophe naturelle reconnue dans 865 communes

>> A lire aussi : Gard: Le corps retrouvé lundi est bien celui du sexagénaire allemand disparu durant les inondations