Méditerranée: Un possible dégazage provoque une importante pollution au sud des îles d'Hyères

ENVIRONNEMENT Les bateaux de la Préfecture maritime «ont ramassé ce qu'ils pouvaient». De nouveaux survols de la zone vont être effectués ce jeudi...

J.S.-M.

— 

Plusieurs bateaux spécialisés ont été envoyés sur place.
Plusieurs bateaux spécialisés ont été envoyés sur place. — A. Pugnet / Marine nationale

Qui a déversé des dizaines de mètres cubes d’hydrocarbures en mer Méditerranée, au sud des îles d’Hyères ? Le parquet de Marseille a ouvert une enquête, confiée à la gendarmerie maritime, après ce qui ressemble fort à un dégazage sauvage. Les plaques d’hydrocarbures dérivaient vers le large.

Deux navires spécialisés ont été envoyés sur zone par la préfecture maritime, équipés avec du matériel spécifique fourni par le Centre d’expertises pratiques de lutte antipollution (CEPPOL). Les bateaux sont rentrés ce mercredi soir, en raison de mauvaises conditions météo et de l’arrivée de la nuit.

De nouvelles vérifications ce jeudi

« A ce stade, ils ont ramassé ce qu’ils pouvaient ramasser », indique un porte-parole de la préfecture maritime. Les hydrocarbures deviennent en effet de plus en plus liquides au fil des heures, ce qui rend plus complexes les opérations de nettoyage. De nouveaux survols de la zone vont être effectués ce jeudi, pour vérifier qu’il n’y a pas d’autres plaques dans le secteur.

La gendarmerie maritime va tenter de déterminer quel bateau s’est ainsi débarrassé de ses hydrocarbures.

>> A lire aussi : Les dégazages en mer, un crime encore peu puni

>> A lire aussi : La Méditerranée est-elle en train de devenir une «mer de plastique»?

>> A lire aussi : Une nappe de paraffine menace les côtes corses, la préfecture s'inquiète d'un risque de pollution