Besançon: Après avoir blessé deux joggeurs sur les hauteurs, un chamois va être tué

ANIMAUX Après l’attaque d’au moins deux joggeurs de la part d’un chamois sur les hauteurs de Besançon (Doubs) en juin et en août, l’animal va être tué pour son comportement « aberrant » une fois qu’il aura été identifié…

B.P.

— 

Sur les hauteurs de Besançon, du côté de la Citadelle, un chamois a attaqué deux joggeurs depuis juin, un comportement agressif des plus rares. Illustration
Sur les hauteurs de Besançon, du côté de la Citadelle, un chamois a attaqué deux joggeurs depuis juin, un comportement agressif des plus rares. Illustration — Marzena7/Pixabay/Creative Commons.

La première attaque remonte à la mi-juin. Sorti courir sur les hauteurs de Besançon (Doubs), Guillaume a raconté à L'Est Républicain avoir été attaqué par un chamois. Touché par ses cornes à l’arrière d’une cuisse, il a dû le repousser avant de recevoir huit points de suture. Tout comme Alex, victime de la même mésaventure (et de douze points de suture, lui) début août pendant un footing en direction de la Citadelle.

Après le signalement d’un troisième événement similaire (qui n’a pas toutefois pas engendré de telles blessures), le quotidien régional dévoile que la préfecture du Doubs​ a décidé d’autoriser le prélèvement, soit le tir, de l’agressif animal par un lieutenant de louveterie missionné face à un « risque avéré pour la sécurité ». Ce dernier devra d’abord chercher à identifier le fameux chamois « au comportement aberrant ».