Malaisie: Saisie record de 50 cornes de rhinocéros pour une valeur estimée à 10,5 millions d'euros

TRAFIC La corne de rhinocéros est très prisée au Vietnam, beaucoup lui attribuant des vertus médicinales dans la classe moyenne qui est en voie d'expansion...

20 Minutes avec AFP

— 

Une saisie record de cornes de rhinocéros, d'une valeur estimée à 10,5 millions d'euros a été réalisée en Malaisie.
Une saisie record de cornes de rhinocéros, d'une valeur estimée à 10,5 millions d'euros a été réalisée en Malaisie. — AFP PHOTO / Manan VATSYAYANA

Une saisie record de cornes de rhinocéros, d'une valeur estimée à 10,5 millions d'euros, a été faite à l'aéroport de Kuala Lumpur, ont annoncé lundi les autorités malaisiennes, selon lesquelles ce chargement était en route vers le Vietnam. Les 50 cornes de l'animal pesaient 116 kilos et ont été découvertes le 13 août dans des boîtes en carton au terminal fret de l'aéroport, a précisé le responsable du département malaisien pour la faune sauvage, Abdul Kadir Abu Hashim. Cette saisie «est la plus importante dans l'histoire [de la  Malaisie] en ce qui concerne le nombre des cornes et leur valeur», a ajouté le responsable.

La corne de rhinocéros est très prisée au Vietnam, beaucoup lui attribuant des vertus médicinales dans la classe moyenne qui est en voie d'expansion. Le trafic de cornes de rhinocéros a été interdit en 1977 au niveau mondial par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (Cites).

«Un moyen de lutter contre le cancer»

Mais les braconniers continuent de décimer les populations de rhinocéros pour répondre à une demande persistante en Asie de l'Est. Beaucoup dans cette région du monde considèrent la corne de rhinocéros comme un moyen de lutter contre le cancer. Un seul kilo peut valoir jusqu'à plusieurs dizaines de milliers de dollars. Toutes les espèces de rhinocéros sont menacées d'extinction, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).

Abdul Kadir Abu Hashim n'a pas été en mesure de fournir l'origine de ces cornes qui généralement, dans ce type d'affaire, proviennent d'Afrique. Les responsables de l'aéroport de Kuala Lumpur ont découvert dans le même chargement une importante quantité d'os d'animaux, qui seraient ceux de tigres et de léopards. Aucune arrestation n'a eu lieu pour l'instant das le cadre de cette affaire. Elizabeth John, de Traffic, une organisation de défense de la faune sauvage, a qualifié la saisie d'«impressionnante» et a pressé les autorités de retrouver les responsables du réseau.