VIDEO. Une Journée internationale pour réhabiliter les chats noirs

ANIMAUX Les chats noirs ont longtemps été diabolisés, et la croyance populaire leur attribue malheureusement encore aujourd’hui de beaucoup de maux...

B.D.

— 

Illustration: Un chat noir observe la ville de New York depuis sa fenêtre.
Illustration: Un chat noir observe la ville de New York depuis sa fenêtre. — Richard B. Levine/NEWSCOM/SIPA;

Une journée pour abandonner les superstition ancestrales (et stupides) qui lui collent au pelage. C’est l’objectif de la Journée internationale du chat noir, qui tombe ce vendredi.

«Incarnation du Diable», «suppôt de Satan»… Les chats noirs ont longtemps été diabolisés, et la croyance populaire leur attribue malheureusement encore aujourd’hui de nombreux maux.

Ces superstitions d’un autre âge ont encore des répercussions de nos jours : les chats noirs sont les plus abandonnés et ceux des refuges qui ont le plus de mal à trouver un foyer. La situation a même empiré ces dernières années, car ils ne seraient pas assez photogéniques sur les selfies.

Entre 2015 et 2017, la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA) - la SPA britannique - a ainsi trouvé une famille à un chat noir dans un délai d’une moyenne de trente jours. Les chats tigrés ont pour leur part été adoptés en moyenne au bout de vingt-trois jours, et les chats roux au bout de dix-neuf.

Alors, si vous souhaitez adopter un chat, pensez à regarder au-delà de la couleur de son pelage !