Morbihan: La pêche et le ramassage de coquillages interdits en raison d’une contamination

ENVIRONNEMENT L’arrêté préfectoral concerne plusieurs zones du Morbihan...

J.G. avec AFP

— 

Illustration de la pêche aux coquillages dans la baie du Mont Saint-Michel.
Illustration de la pêche aux coquillages dans la baie du Mont Saint-Michel. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Les touristes en vacances dans le Morbihan vont devoir laisser bottes et râteaux au camping. En raison de la présence de toxines phytoplanctoniques, la préfecture du Morbihan a pris un arrêté pour interdire la pêche et le ramassage de coquillages dans plusieurs zones du département.

L’arrêté préfectoral, pris mardi, concerne tous les coquillages de secteurs de la baie de Kervoyal, de l’étier de Billiers et du littoral damganais. La contamination est due à des toxines lipophiles, liées à une micro-algue ingérée par les coquillages. Les phytoplanctons, naturels, se développent lorsque certaines conditions météorologiques sont réunies, par exemple en cas de réchauffement de l’eau ou de fortes précipitations.

Le Finistère également touché

Dans la baie d’Etel, la pêche et la commercialisation de certains coquillages, les donax, sont également proscrites depuis la mi-juin. Ces interdictions s’appliqueront « jusqu’au rétablissement d’une situation sanitaire satisfaisante », précisent les autorités.

Les toxines lipophiles ont par ailleurs contaminé dans le Finistère certaines zones de la baie d'Audierne, de la baie de Douarnenez, des Blancs sablons, des secteurs de Camaret et de Kerloc’h, poussant la préfecture à prendre des arrêtés pour interdire la pêche et la commercialisation des coquillages début août. Ces arrêtés sont toujours en vigueur.

>> A lire aussi : Quand la pêche à pied amène à la diarrhée (ou pire)