Avec la canicule, la pétition pour sauver l’ours polaire Raspoutine d’un Marineland sur la côte d’Azur atteint les 130.000 signatures

CANICULE L’association anti-captivité C’EST ASSEZ réclame depuis le mois de juin, le transfert de l’ours polaire Raspoutine, actuellement enfermé dans un Marineland de la côte d’Azur où les températures dépassent les 30 degrés ce lundi…

Marie De Fournas

— 

L'ours Raspoutine dans le Marineland d'Antibe en France en 2010
L'ours Raspoutine dans le Marineland d'Antibe en France en 2010 — BEBERT BRUNO/SIPA

Plus de 130.000 signatures pour Raspoutine. Le 12 juin dernier, l’association anti-captivité C’EST ASSEZ publiait sur sa page Facebook une vidéo filmée par l’une de ses militantes au parc Marineland d’Antibes. Sur les images, on peut voir l’ours polaire Raspoutine en plein soleil, bave au bord des lèvres, visiblement en train de souffrir de la chaleur. L’association assure qu’il fait 23° au moment où est tourné le film.

« Aucune ombre pour que l’ours puisse s’abriter du soleil. Yonek, notre militante qui a filmé ces images, nous a précisé que l’accès à la cave réfrigérée était fermé par une grille comme on peut le constater à la fin de la vidéo. Raspoutine n’a aucune possibilité d’échapper à la chaleur ambiante », précise le poste. A la suite de cette vidéo, C’EST ASSEZ décide de lancer une pétition pour faire transférer d’urgence l’ours polaire de 10 ans vers un lieu plus adapté.

Risque d’hyperthermie

« L’été, dans le sud de la France les températures sont de plus en plus caniculaires, surtout en pleine journée et sans ombre. Des pics de chaleur avoisinant les 40°C ont été constatés l’été dernier. Or au-dessus de 10°C les ours polaires souffrent d’hyperthermie », indique la pétition quiassemble rapidement de nombreuses signatures.

Ces jours derniers, avec la canicule, le cas de Raspoutine est revenu au cœur de l’actualité. Le chroniqueur radio Guillaume Meurice, parrain de l’association a publié sur sa page Facebook un message pour dénoncer le Marineland d’Antibes. « Encore une brillante idée de l’espèce la plus évoluée de la biosphère : "Tiens, et si on exposait des animaux polaires à la canicule !" ». Vive MARINELAND !!». Un bon coup de projecteur, puisque la pétition atteignait ce lundi plus de 130.000 signatures.

L’association demande au ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, Nicolas Hulot d’intervenir rapidement. « Il est impératif de trouver une solution de remplacement, dans un lieu plus adapté à leur physiologie, à l’image par exemple du parc Orsa Rovdjurspark en Suède où l’ourse Hope, fille de Raspoutine, a été transférée », suggère-t-elle comme solution en espérant qu’à terme la captivité de ces mammifères soit interdite en France.