Suède: Le point culminant du pays a fondu à cause des températures caniculaires

CLIMAT Le sommet a perdu quatre mètres de neige au cours du seul mois de juillet...

20 Minutes avec AFP

— 

Gunhild Ninis Rosqvist réalise des mesures sur le plus haut sommet de Suède, le 31 juillet 2018.
Gunhild Ninis Rosqvist réalise des mesures sur le plus haut sommet de Suède, le 31 juillet 2018. — Carl LUNDBERG / Stockholm University / AFP

Ce n’est plus le plus haut sommet de Suède. Face au réchauffement climatique, des chercheurs ont manifesté leur inquiétude après qu’un glacier a perdu son statut de point culminant du pays en raison de l'épisode de canicule qui sévit dans le pays.

« C’est assez effrayant », a déclaré Gunhild Ninis Rosqvist, professeur de géographie à l’université de Stockholm. « La surface du glacier n’a jamais été aussi basse qu’aujourd’hui. J’ai vu de l’eau de fonte couler sur les versants, je n’avais jamais observé cela auparavant », a-t-elle ajouté.

Tout l’écosystème touché

A la tête du centre de recherche de Tarfala situé à proximité du massif dans le cercle Arctique, elle a pu mesurer la hauteur du sommet plusieurs années durant dans le cadre d’un projet de recherche sur le réchauffement climatique.

« Ce glacier est un symbole pour l’ensemble des glaciers à travers le monde. Tout cet environnement est en train de fondre, la neige fond, et cela touche tout l’écosystème : les plantes, les animaux, le climat, tout », a-t-elle averti. « On voit clairement ici les effets du changement climatique. Et pour la Suède, le sommet sud du Kebnekaise est emblématique », a-t-elle ajouté.

Quatre mètres de neige disparus

Selon la scientifique, le sommet sud a perdu quatre mètres de neige au cours du seul mois de juillet. Les dernières mesures prises mardi matin montraient que le sommet sud s’élevait à 2.097 mètres au-dessus du niveau de la mer et ne dépassait plus que de 20 centimètres le sommet nord (2.096,8 mètres au-dessus du niveau de la mer). Cette baisse équivaut à 14 centimètres de neige par jour en juillet, un mois pendant lequel la Suède a observé des records de températures qui ont provoqué des feux de forêt, même dans le cercle Arctique.

« Nous ne sommes pas montés aujourd’hui pour le mesurer, mais nous avons vérifié la température et il faisait vraiment chaud hier, plus de 20 degrés. Il a sûrement suffisamment fondu [pour tomber] sous le niveau du sommet nord », a-t-elle expliqué. En 2017, ce sommet dépassait le sommet nord de plus de deux mètres.

De nouvelles mesures sont prévues « à la fin de l’été », probablement autour du 8 septembre.

>> A lire aussi : Vosges. Avec le réchauffement climatique, que deviendront les stations de ski du massif?

>> A lire aussi : La flore des montagnes très affectée en Europe par le réchauffement accéléré

>> A lire aussi : Climat. Les fleurs de montagne grimpent vers les sommets