Quelques brins de génépi « artemisia umbelliformis »
Quelques brins de génépi « artemisia umbelliformis » — Parc national du Mercantour

INSOLITE

Mercantour: Attention à ne pas abuser du génépi dans le parc national (on parle bien de l'herbe)

Si vous randonnez dans le massif du Mercantour, vous avez le droit de cueillir quelques brins de génépi. Mais tout cela est très réglementé…

Que vous soyez un local ou un touriste, simple randonneur ou féru de plantes médicinales… Sachez que la cueillette du génépi est autorisée cet été dans le parc national du Mercantour… Mais en toute petite quantité.

Dans un communiqué, le Parc national rappelle les conditions de cueillette, qui sont très strictes : le génépi noir dit « génépi vrai » est toujours interdit à la cueillette mais le génépi « artemisia glacialis », « umbelliformis » ou « eriantha » peut être récolté. Dans la limite de 80 brins par personne et par an… Et uniquement entre le 1er et le 31 août.

Interpellé avec de quoi préparé 65 litres de liqueur

Pas question donc de ramasser 2.600 brins, comme ce cueilleur interpellé en 2017. Il avait de quoi préparer 65 litres de liqueur de génépi. L’esprit de la réglementation est celui d’une « consommation familiale », indique le Parc. Cela vaut aussi pour la camomille, dont la récolte était autorisée dans une partie du parc en juillet… Mais est interdite en août.

Il est par ailleurs interdit de cueillir quoi que ce soit à moins de 250 mètres des routes ou pistes ouvertes à la circulation, « pour éviter le pillage des ressources les plus accessibles ». Des contrôles sont effectués par les agents du Parc.

>> A lire aussi : Côte d'Azur: Les bouquetins équipés de GPS pour les suivre à la trace... 2000 individus vivent dans le Mercantour