Marseille: «Tout le monde peut être touché par la pollution à l'ozone», prévient un pneumologue

POLLUTION A L'OZONE Le département des Bouches-du-Rhône est en alerte niveau 1 pour la pollution à l’ozone depuis six jours…

Adrien Max

— 

Illustration sur la pollution à l'ozone.
Illustration sur la pollution à l'ozone. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES
  • Le département des Bouches-du-Rhône est touché par une alerte pollution à l’ozone pour le 6e jour consécutif.
  • Si l’ARS ou l’APHM n’a pas constaté une augmentation des consultations aux urgences pour des problèmes liée à l’ozone.
  • Mais le professeur Denis Chaprin, pneumologue, explique que des liens entre l’asthme, les allergies et la pollution à l’ozone sont établis.

« Il n’y a rien de flagrant concernant la pollution à l’ozone ». Selon l'agence régionale de santé de Provence Alpes Côtes d'Azur, les alertes à la pollution à l’ozone, de niveau 1, dans les Bouches-du-Rhône, depuis plus de cinq jours, ne se ressentent pas vraiment sur les arrivées dans les services d’urgence.

Une information confirmée par l'APHM de Marseille : « Nous n’avons pas d’informations sur la pollution à l’ozone, il n’y a pas d’augmentation dans les Bouches-du-Rhône. Il y a plus de consultations liées à la canicule que sur les risques liés à la pollution. »

Asthme et allergies

Pourtant, cette pollution a des conséquences directes sur la santé, comme le rappelle le professeur Denis Charpin, pneumologue, allergologue et président d’une association pour la prévention de la pollution atmosphérique. « Il y a une corrélation entre les passages aux urgences pour de l’asthme et la pollution à l’ozone. Plus la concentration d’ozone est élevée, plus il y a des risques d’hospitalisation », explique le professeur.

De même, l’ozone a une incidence sur les allergies. « Des expérimentations existent sur les allergiques aux pollens de graminées. Lorsque nous plaçons ces allergiques dans une pièce ou la concentration d’ozone correspond aux alertes de pollution, les réactions sont plus vives », avance-t-il. « L’ozone est un gaz très irritant et inflammatoire, les allergènes pénètrent donc plus facilement », précise le professeur Denis Charpin.

Maladies respiratoires

Des particularités qui jouent également un rôle dans des maladies telles que les bronchites chroniques. « L’ozone a une conséquence sur toute maladie liée aux poumons et à la respiration. Ce gaz ne se dissout que très peu dans l’eau. Il passe à travers les muqueuses et pénètre en profondeur jusque dans les alvéoles », ajoute le spécialiste.

Conséquence, « tout le monde peut être touché par cette pollution. C’est pourquoi les autorités conseillent d’éviter les efforts physiques, notamment aux heures chaudes où la concentration en ozone est supérieure », prévient Denis Charpin.

>> A lire aussi : Pollution à l'ozone: La procédure d'alerte déclenchée dans le Var et les Bouches-du-Rhône

>> A lire aussi : Pollution à l'ozone: Pourquoi la circulation de certaines voitures n'est pas interdite dans les Bouches-du-Rhône