VIDEO. L214: Les poulets de Maître Coq en Vendée dans une nouvelle vidéo choc

ANIMAUX L'exploitation située à Saint-Fulgent, épinglée par l'association, recense 30.000 volatiles...

J.U.

— 

L'association L214 publie une vidéo tournée dans un élevage de poulets à Saint-Fulgent en Vendée
L'association L214 publie une vidéo tournée dans un élevage de poulets à Saint-Fulgent en Vendée — L214
  • L’association L214 a publié une nouvelle vidéo décrivant les conditions d'élevage déplorables de 30.000 poulets.
  • C’est une exploitation de la marque Maître Coq, située à Saint-Fulgent en Vendée, qui est visée.

Certains boîtent, d’autres souffriraient d’importantes blessures. Sans compter « les cadavres en putréfaction » étendus sur le sol. L’association L214 a diffusé lundi une nouvelle vidéo choc pour dénoncer les conditions d’élevage des animaux. Ce nouveau film, en ligne sur le site Internet de l’association, témoigne cette fois des sinistres conditions de vie des poulets de la marque Maître Coq, élevés à Saint-Fulgent en Vendée.

Des conséquences de l’élevage intensif, explique L214, qui affirme que 30.000 volatiles sont entassés dans cette exploitation, « à plus de 21 par m2 », sans accès extérieur et suralimentés. L’association, qui décrit avoir tourné ses images au mois de mai, affirme par ailleurs que « tous les animaux reçoivent systématiquement et préventivement des antibiotiques directement inclus dans leur alimentation ».

Un traitement que les volailles ne reçoivent qu'« en dernier recours », affirme pourtant Maître Coq sur son site Internet. « Nos volailles sont élevées en groupe et au sol dans des poulaillers adaptés à leurs besoins. Elles bénéficient d’espace pour circuler librement, gratter et picorer », est-il aussi écrit.

Déontologie publicitaire

Au-delà des conditions d’élevage, L214 veut donc dénoncer la communication du groupe. « La marque nous berce d’illusions avec un discours autour du bien-être animal et de l’usage des antibiotiques qui ne correspond pas à la réalité », explique dans un communiqué Brigitte Gothière, directrice de L214.

L’association rapporte avoir porté plainte « auprès du Jury de déontologie publicitaire pour la communication fallacieuse de la marque autour du bien-être animal et de l’usage des antibiotiques ». En France, 83 % des animaux seraient détenus en élevage intensif, indique L214.

Contactée par 20 Minutes, la direction de Maître Coq affirme être «choquée» par cette vidéo et annonce avoir décidé d'envoyer une équipe chez l'éleveur en question pour procéder à des vérifications. «Nous prendrons des mesures qui s'imposent, en accord avec les services de l'Etat.»