Tour Alternatiba: 5.800 km à vélo de Paris à Bayonne pour «remobiliser» sur le climat

INITIATIVES Trois ans après une première édition organisée juste avant la COP21, l’association Alternatiba, accompagnée d’ANV COP21 et des Amis de la Terre repartent ce samedi pour un tour de France à vélo des alternatives pour lutter contre le dérèglement climatique…

Fabrice Pouliquen

— 

Sur leurs vélos trois ou quatre places, les cyclistes d'Alternatiba repartent ce samedi pour un tour de France de 5.800 km.
Sur leurs vélos trois ou quatre places, les cyclistes d'Alternatiba repartent ce samedi pour un tour de France de 5.800 km. — @Alternatiba

Un rapport du Giec en octobre sur les actions concrètes à entreprendre pour limiter la hausse des températures, une COP24 capitale en décembre à Katowice en Pologne, sans parler du Global climate action summit, un sommet des acteurs non étatique qui se tiendra dès début septembre à San Francisco…

Les grandes échéances internationales sur le climat se succéderont en cette fin 2018, « dans un contexte où justement cette lutte contre le dérèglement climatique n’est pas toujours suffisamment au centre des débats ou fait l’objet de beaucoup d’affichages politique », note Cécile Marchand, de l’ONG Les Amis de la Terre.

Un tour de France sur des vélos trois et quatre places

Il n’en fallait pas plus pour remettre en selle le  Tour Aleternatiba. En 2015 déjà, une première édition de ce tour de France à vélo était partie de Bayonne le 5 juin pour se terminer à Saint-Denis fin septembre. A quelques mois de la COP21, « l’idée était de mobiliser un maximum de citoyens sur l’enjeu climat tout en mettant en lumière des initiatives d’acteurs et de territoires qui font avancer concrètement la transition écologique et sociale », explique Boris Cousin, d’Alternatiba. L’association revendiquait alors le chiffre de 60.000 personnes ayant participé de près ou de loin à ce tour de France des alternatives.

@Alterantiba
@Alterantiba - @Alterantiba

Trois ans plus tard, le slogan reste inchangé : « Changeons le système, pas le climat ». Tout comme la méthode : des vélos verts trois et quatre places, lancés sur les petites routes et sur lesquels se relaieront pendant quatre mois une centaine de cyclistes d’Alternatiba, Les Amis de la Terre et ANV Cop21, les trois associations organisatrices. « Nous serons douze cyclistes chaque jour », précise Fanny Delahalle, qui a coordonné l’ensemble des étapes.

Des alternatives et des résistances

Le grand départ sera donné ce samedi à 16h30 depuis la  place Stalingrad à Paris, point d’orgue d’une après-midi de festivités qui aura commencé à 13h30. L’arrivée est prévue quatre mois plus tard, le 6 juin à Bayonne d’où était parti le premier Tour Alternatiba en 2015. Entre-temps, ces 100 cyclistes feront 5.800 km réparties en 200 étapes. En France, mais avec des crochets également en Belgique, en Allemagne, en Suisse, en Italie et en Espagne. « Chaque étape sera l’occasion d’illustrer une facette de la lutte pour la transition écologique et sociale, précise Cécile Marchand.

Chaque étape de ce tour Alternatiba sera l’occasion d’illustrer une facette de la lutte pour la transition écologique et sociale
Chaque étape de ce tour Alternatiba sera l’occasion d’illustrer une facette de la lutte pour la transition écologique et sociale - @Alternatiba

Le tour Alternatiba sera par exemple le 15 juin à Vierzon et Bourges (Cher) à la rencontre d’acteurs du projet Biofermes, qui œuvre à la formation de futurs paysans à l’agroécologie et à la conservation des semences. Ou encore à Redon (Ille-et-Vilaine) le 3 juillet en visite sur le premier parc éolien en France détenu par des citoyens et des collectivités publiques.

Quand Alternatiba ne présentera pas des alternatives, elle fera le focus sur des résistances. « Nous passerons ainsi par Notre-Dame-des-Landes les 7 et 8 juillet, à Lyon les 25 et 26 août où nous appuierons la mobilisation contre le projet d’autoroute A45, ou en encore à Fessenheim le 12 août…, liste Cécile Marchand. Des conférences sur le dérèglement climatique se tiendront également chaque soir et, le lendemain de notre passage, une équipe de formateur restera sur place pour dispenser des formations à l’action non-violente. »

Embarquez pour le dernier kilomètre

Certaines étapes prendront aussi la forme d’un village des alternatives. Comme à Clermont-Ferrand, le 17 juin, à La Rochelle le 1er juillet, à Valence le 2 septembre… Mais surtout à Bayonne à partir du 6 octobre, pour le bouquet final, où les organisateurs attendent 30.000 personnes.

« Nous invitons aussi à chaque fois ceux qui le veulent à faire le dernier kilomètre à vélo avec nous », ajoute enfin Fanny Delahalle. Le parcours complet est à retrouver sur le site Internet du Tour Alternatiba.

Mots-clés :