Les arbres aussi auraient des «battements de cœur», selon des chercheurs

ETUDE Tout comme les humains et les animaux, les arbres auraient un pouls…

20 Minutes avec agence

— 

Une forêt. (Illustration)
Une forêt. (Illustration) — ALLILI MOURAD/SIPA

Des chercheurs danois ont découvert que les arbres présentaient un comportement nocturne pouvant s’apparenter à des « pulsations cardiaques ».

Leur pouls, lent et faible, battrait une fois toutes les deux ou trois heures selon les espèces, selon l’étude publiée dans la revue Frontiers et relayée fin avril par New Scientist.

Un battement toutes les deux trois heures

Les scientifiques ont étudié vingt-deux espèces : pins, oliviers, ou encore magnolias. Ils ont remarqué que les branches des arbres bougeaient la nuit. Rien à voir avec le vent : le phénomène a aussi été observé sous serre. L’amplitude du mouvement peut aller jusqu’à neuf centimètres chez certaines espèces.

Les branches semblent se contracter, puis se dilater, un processus semblable à celui du cœur humain, qui pompe le sang et le diffuse dans le corps. Les arbres « pomperaient » ainsi l’eau afin de la faire remonter des racines vers les feuilles.

Une fois toutes les deux ou trois heures, la pression de l’eau changerait afin de circuler. C’est alors que se produirait une sorte de petit battement. Pour l’heure, les auteurs de l’étude s’avouent incapables d’expliquer concrètement le fonctionnement de ce système de pompage.

>> A lire aussi : Les oranges de Méditerranée menacées par la maladie du Dragon jaune

>> A lire aussi : Golfe d’Oman: Les chercheurs découvrent une «zone morte» plus grande que l’Écosse dans l’océan