Kenya: Trois rhinocéros tués pour leurs cornes par des braconniers

ANIMAUX Les braconniers n’ont pas été retrouvés mais des « pistes sérieuses » sont évoquées par le service kényan de la faune…

20 Minutes avec agences

— 

Rhinocéros, illustration.
Rhinocéros, illustration. — Anupam Nath/AP/SIPA

Deux rhinocéros adultes et un petit ont été abattus dans la nuit de mercredi 2 à jeudi 3 mai dans le parc national de Meru, situé à environ 350 km de Nairobi (Kenya). Les cornes des animaux ont été sectionnées et emportées.

« C’est le cœur lourd que nous annonçons le braconnage de trois rhinocéros la nuit dernière », a annoncé le service kényan de la faune (KWS) dans un communiqué.

Les braconniers toujours recherchés

L’attaque s’est déroulée mercredi vers 18h30. Des « recherches intensives, terrestre et aérienne, ont conduit à l’aube à la découverte des carcasses de deux rhinocéros adultes et d’un petit, sans leurs cornes », ajoute le KWS.

Les braconniers n’ont, pour l’heure, pas été retrouvés par ce service spécialisé dans la protection de la faune, dont les rangers sont lourdement armés. Mais le communiqué fait état de « pistes sérieuses ».

Des cornes prisées en Asie

Ces animaux sont victimes de braconnage en raison de prétendues vertus médicinales attribuées, notamment en Asie, à leur corne. Un kilogramme de corne de rhinocéros se négocie ainsi plusieurs dizaines de milliers de dollars au marché noir en Chine et au Vietnam.

Selon le KWS, l’année 2017 a toutefois marqué une diminution du nombre de rhinocéros (9) et d’éléphants (69) victimes du braconnage.

>> A lire aussi : Tchad: Disparus depuis 50 ans, six rhinocéros noirs viennent repeupler l'Afrique centrale

>> A lire aussi : VIDEO. Ce bébé rhinocéros tente de «réveiller» sa mère tuée par des braconniers