«Make our planet great again»: De nouveaux chercheurs rejoignent la France pour étudier le climat

RECHERCHE Ils viennent du Canada, de Suisse, du Pérou, d’Arabie Saoudite, du Japon, des Etats-Unis ou du Royaume-Uni…

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron et Nicolas Hulot à la COP23 en novembre 2017.
Emmanuel Macron et Nicolas Hulot à la COP23 en novembre 2017. — HASAN BRATIC/SIPA

Deux femmes et douze hommes originaires de sept pays, sélectionnés parmi plusieurs dossiers, vont rejoindre l’initiative « Make Our Planet Great Again » lancée par Emmanuel Macron. Trente millions d’euros ont été débloqués l’an dernier pour financer ces programmes.

Ils viennent du Canada, de Suisse, du Pérou, d’Arabie Saoudite, du Japon, des Etats-Unis ou du Royaume-Uni… En tout, 14 chercheurs ont été retenus parmi 38 candidatures, a annoncé le ministère français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. C’est la deuxième promotion qui participe à ce projet à destination des chercheurs du monde entier. La première sélection avait eu lieu en décembre 2017.

Ce programme s’adresse à des scientifiques titulaires d’une thèse depuis plus de 4 ans, établis à l’étranger, travaillant dans les sciences du climat, l’observation et la compréhension du Système Terre, et les Sciences et technologies de la transition énergétique. Les projets de recherche lauréats sont d’une durée comprise entre 3 et 5 ans.

Un nouvel appel à projets pour fin décembre

Ces experts rejoindront notamment les laboratoires du CNRS, du CEA (Commissariat à l’énergie atomique) et de l’Institut de recherche pour le développement (IRD). A la suite du retrait de Donald Trump de l'Accord de Paris le 1er juin, la France avait annoncé débloquer 30 millions d’euros pour financer une cinquantaine de projets de recherche à destination des scientifiques du monde entier. Une somme équivalente étant également versée par les institutions de recherche qui accueillent les chercheurs.

Un nouvel appel à projets, « 2018 Make Our Planet Great Again », est ouvert jusqu’au 31 mai. Les résultats seront annoncés fin décembre.