VIDEO. Etats-Unis: L'ancien maire de New York va compenser le retrait américain de l'Accord de Paris

CLIMAT L'ancien maire de New York a annoncé qu’il donnerait 4,5 millions de dollars, soit 3,7 millions d’euros pour le climat... 

L.Br. avec AFP

— 

Michael Bloomberg, le 12 décembre 2017 à Paris.
Michael Bloomberg, le 12 décembre 2017 à Paris. — Christophe Ena/AP/SIPA

L’ancien maire de New York ne baisse pas les bras. Le milliardaire américain Michael Bloomberg a annoncé qu’il donnerait 4,5 millions de dollars (3,7 millions d’euros) pour couvrir la part américaine de l’Accord de Paris, après le retrait des Etats-Unis annoncé par Donald Trump en juin.

« L’Amérique a pris un engagement et en tant qu’Américains, si le gouvernement ne le tient pas, nous avons une responsabilité », a réaffirmé Michael Bloomberg dimanche soir sur la chaîne de télévision CBS. « J’ai les moyens de le faire, je vais donc envoyer un chèque du montant des sommes promises. »

L’ancien maire de New York a également déclaré qu’il espérait toujours que Donald Trump revienne sur sa décision. « Il devrait changer d'avis et dire : "Regardez, il y a vraiment un problème ici, l’Amérique fait partie du problème, l’Amérique est une grande partie de la solution et nous devrions aider le monde à arrêter un désastre potentiel." »

Principaux contributeurs de l’Accord de Paris

Dixième fortune mondiale, Michael Bloomberg s’est engagé dans un combat de longue haleine pour le climat. En juin 2017, il promettait déjà 15 millions de dollars aux Nations Unies pour lutter contre le réchauffement climatique, via sa fondation Bloomberg Philantropies.

Selon l’Accord de Paris, les Etats-Unis devaient être les principaux contributeurs du Fonds vert pour le climat, géré par l’ONU à destination des pays les plus vulnérables.

>> A lire aussi : Climat. La Syrie rejoint l'accord de Paris, les Etats-Unis seuls au monde