Strasbourg: Un premier jardin dédié à la santé des enfants entre les bâtiments d'un quartier

ALIMENTATION Entre les bâtiments du quartier du Neuhof, le premier jardin-santé de la ville visant à amener des enfants en surpoids au jardinage et aux légumes vient de voir le jour à Strasbourg…

Bruno Poussard
— 
Le jardin santé du Carré vert au Neuhof à Strasbourg a été remis en état par le service des espaces verts de la ville.
Le jardin santé du Carré vert au Neuhof à Strasbourg a été remis en état par le service des espaces verts de la ville. — B. Poussard / 20 Minutes.
  • Dans le cadre du dispositif de prise en charge des enfants obèses ou en surpoids à Strasbourg, un premier jardin santé vient d’être créé.
  • Inauguré ce mercredi au milieu de bâtiments du quartier du Neuhof, il sera officiellement ouvert ce week-end pour les 48h de l’agriculture.

De la ciboulette. Du persil. Et même des fraisiers. Ce mercredi après-midi, les petites parcelles du Carré vert ont reçu leurs premières plantations des mains de plusieurs enfants, au milieu des bâtiments du quartier populaire du Neuhof. En attendant de premiers ateliers pour les 48 heures de l'agriculture urbaine à Strasbourg ce week-end.

Dans le cadre du dispositif de prise en charge des enfants obèses ou en surpoids à Strasbourg (Preccoss), le petit espace vert, un temps laissé à l’abandon, s’est transformé en jardin partagé, sous le soleil. Afin que les enfants suivis, notamment, découvrent le jardinage, sortent de chez eux, prennent goût à des fruits et légumes frais, et locaux.

« Un moyen de faire du bien à son corps »

« Un jardin, j’en ai un, ça me semblait logique de chercher à en mettre un en place dans le cadre du dispositif, raconte sa diététicienne, Joséphine Colle, à l’origine de l’idée. C’est aussi un moyen de faire du bien à son corps et de lutter contre la sédentarité. » Après sa remise en état, un plan du potager a été établi à l’aide d'une association.

Premières plantations et premiers arrosages pour les enfants dans le jardin santé du Carré vert à Strasbourg.
Premières plantations et premiers arrosages pour les enfants dans le jardin santé du Carré vert à Strasbourg. - B. Poussard / 20 Minutes.

Des idées de chantier sont dans les cartons, comme celui d’un compost. « On verra déjà si les enfants accrochent, afin de s’adapter à leur volonté, c’est la philosophie de Preccoss », complète Joséphine Colle. Une maman, Armine, s’en réjouit : « Mettre les mains dans la terre, planter, ça fait du bien, ça sort les mauvaises énergies ! »

« Et puis ça va permettre aux enfants de savoir un peu mieux d’où vient ce qu’ils mangent. Parce que ce n’est pas toujours le cas. »

Un planning et des fiches établis pour partager le jardin

A cette idée d’allier nature, alimentation et santé au cœur d’un quartier se greffe aussi un volet social. Car le Carré vert du Neuhof ne sera pas réservé aux enfants en prévention de problèmes de surpoids. Trois autres organisations viendront aussi s’initier au jardinage, cultiver et récolter leurs fruits et légumes. Sans pesticide, évidemment.

Egalement demandeurs d’un jardin, le centre-socio culturel du quartier, la maison urbaine de santé du quartier et l'Association migration solidarité et échanges pour le développement (Amsed) participeront à faire vivre les plantations, selon un planning horaire, des fiches et les codes d’accès du cabanon tout neuf donnés aux plus impliqués.

Le jardin santé du Carré vert au Neuhof à Strasbourg est composé de quelques petites parcelles entre les bâtiments, où plusieurs associations se chargeront des cultures à Strasbourg.
Le jardin santé du Carré vert au Neuhof à Strasbourg est composé de quelques petites parcelles entre les bâtiments, où plusieurs associations se chargeront des cultures à Strasbourg. - B. Poussard / 20 Minutes.

D’autres intervenants, dont des femmes migrantes

Dans le cadre du programme européen Urbagri4women, des femmes migrantes viendront par exemple chaque semaine au Carré vert avec l’Amsed dans une idée « d’insertion » et « d’agriculture urbaine » comme l’explique Hancer Sumeyye, en service civique dans l’association. Le jardin est ainsi vu comme un lieu convivial et d’échange.

Reste à organiser une bonne communication entre tous ces acteurs en vue d’un véritable suivi constructif de toutes ces cultures. L’ouverture officielle n’est programmée que ce dimanche mais l’initiative de la ville donne déjà des idées. La municipalité strasbourgeoise aimerait voir naître d’autres jardins santé dans d’autres quartiers.