Coup de chaud sur la France: Des maximales jusqu'à 8°C au-dessus des normales

CHAUD CACAO Le France est sous le coup de masses d'air qui se déplacent de sud en nord et de nord en sud... Le phénomène ne devrait pas donc durer avec une telle intensité...

Fabien Binacchi

— 

Dans certaines zones, les températures sont 7°C à 8°C au-dessus des normales saisonnières
Dans certaines zones, les températures sont 7°C à 8°C au-dessus des normales saisonnières — DAVID MCNEW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
  • A Château-Arnoux-Saint-Auban, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le mercure va passer de 7°C à 25°C en une semaine.
  • Partout en France, les températures sont au-dessus des normales de saison.
  • Le phénomène devrait se poursuivre encore cette semaine.

Un avant-goût de l’été ? Depuis le début de la semaine, les températures ont fait un bond spectaculaire partout en France. « Elle devrait monter à 25°C jeudi, à Château-Arnoux-Saint-Auban, dans la vallée de la Durance. La semaine dernière, il y faisait 7°C », pointe Georges Knopf, prévisionniste chez Météo-France, à Nice.

Dans certaines zones des Alpes-de-Haute-Provence, les maximales sont ainsi 7°C à 8°C au-dessus des normales saisonnières. Dans le Lot aussi, le mercure devrait atteindre des un niveau assez inhabituel pour cette période de l’année, jusqu’à 26°C ce lundi après-midi. Dans l'ouest, on attend jusqu'à 28°C mercredi. Contraste saisissant et tempête de ciel bleu, après un hiver particulièrement moche.

Des ondulations nord-sud plutôt inhabituelles

Sur le littoral et les plages de la Côte d’Azur, l’augmentation des températures est freinée par une Méditerranée encore à 14°C, « mais on monte quand même à 20°C, soit 3°C à 4°C au-delà des moyennes », précise encore le spécialiste.

Mais alors, le phénomène va-t-il durer ? « Encore pendant une semaine, annonce Georges Knopf. On est face à une vaste masse d’air chaud qui remonte du continent africain pour arriver jusqu’en Angleterre. Mais ensuite, une plus petite vague froide va descendre d’Irlande jusqu’en Espagne. Ce n’est pas encore l’été. »

Pas de quoi non plus faire trop chuter le mercure. Mais cet enchaînement d’ondulations nord-sud, plutôt inhabituelles dans cette partie du globe, devrait encore se poursuivre plusieurs semaines. « C’est ça qui va continuer à faire fluctuer les températures. On est plutôt sur des courants est-ouest normalement », conclut le prévisionniste.