Strasbourg: Des militants s'enchaînent pour demander la fin des animaux dans les cirques

MANIFESTATION Ce jeudi midi, des militants déguisés en animaux se sont enchaînés devant le centre administratif de l'Eurométropole de Strasbourg pour réclamer l'interdiction des cirques animaliers dans la ville...

B.P. et G.V.

— 

Des militants déguisés en animaux prisonniers de cirques et enchaînés devant la mairie de Strasbourg.
Des militants déguisés en animaux prisonniers de cirques et enchaînés devant la mairie de Strasbourg. — G. Varela / 20 Minutes

Dans toute la France, plus de 90 communes de villes ont déjà interdit les cirques animaliers. Dont cinq, en Alsace. À Strasbourg, des associations de protection animale demandent régulièrement au maire d’aller dans cette direction. Ce jeudi midi, des militants déguisés en animaux se sont cette fois enchaînés devant le centre administratif.

En se mettant en scène en animaux sauvages prisonniers de cirque contre leur exploitation, cette quarantaine de militants des associations Animalsace et 269 Life a réclamé au maire de Strasbourg un arrêté « pour n’accueillir sur le domaine public de la ville que des cirques où tous les artistes sont volontaires et libres ».

Les militants animalistes de deux associations ont sorti les masques, les tenues et les chaînes à Strasbourg contre les animaux dans les cirques.
Les militants animalistes de deux associations ont sorti les masques, les tenues et les chaînes à Strasbourg contre les animaux dans les cirques. - G. Varela / 20 Minutes

Un vœu également déposé par plusieurs élus

Début 2017, le groupe des élu-es Ecologistes et citoyens avait justement interpellé le conseil municipal à ce sujet - évoqué depuis un moment. Plus récemment, neuf élus ont déposé le 9 avril un voeu relatif à cette possible interdiction en proposant de favoriser des arts circassiens respectueux de la condition animale. Le conseil municipal devrait l’aborder le 16 avril.

Mais c’est bien « un arrêté de police » que demandent les militants au maire de Strasbourg, afin d’empêcher rapidement la venue de cirques animaliers dans la ville, comme le précise le président d’Animalsace, Cyril Ernst à 20 Minutes. Par cette action, les manifestants espèrent aussi interpeller le gouvernement pour aller dans le même sens.