VIDEO. Paris: Des animaux sauvages manifestent devant le ministère de l'Ecologie pour des cirques sans animaux

HAPPENING Des militants de l’association Paris Animaux Zoopolis ont manifesté lundi devant le ministère de la Transition écologique et solidaire pour interdire les animaux sauvages dans les cirques…

Caroline Sénécal

— 

Des militants de l’association Paris Animaux Zoopolis manifestent devant le Ministère de la Transition Ecologique.
Des militants de l’association Paris Animaux Zoopolis manifestent devant le Ministère de la Transition Ecologique. — Caroline Sénécal/20 Minutes
  • L’association animaliste Paris animaux Zoopolis demande une loi pour interdire les animaux sauvages dans les cirques.
  • Les militants attendent un engagement du gouvernement avec la création d’une loi.
  • Au mois d’août dernier, Nicolas Hulot affirmait son opposition aux spectacles de cirque avec des animaux sauvages.

« La France doit en finir avec l’emprisonnement des animaux sauvages ! » Tel était le slogan que l’on pouvait entendre lundi devant  le Ministère de la Transition Écologique. À 12h30, une petite dizaine de militants de l’association Paris Animaux Zoopolis ont manifesté pour demander l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques.

Place Jacques-Bainville, dans le VIIe arrondissement de Paris, les militants enfilent costumes. Ils brandissent leur pancarte et dévoilent leur message à travers un mégaphone. « Les animaux sont littéralement emprisonnés, dénonce Amandine Sanvisens, cofondatrice de l’association Paris Animaux Zoopolis. On observe chez eux des troubles du comportement, des pathologies et de fortes dépressions chroniques constatés uniquement en captivité. Dans leur cage, les tigres tournent en rond pendant des heures. »

Des actes, plus des paroles

Ce happening visait à devant demander un engagement clair du gouvernement pour amorcer une transition vers des cirques sans animaux. « Nous souhaitons qu’une loi voit le jour », ajoute Amandine Sanvisens. Au mois d’août dernier, Nicolas Hulot affirmait son opposition aux spectacles avec des animaux sauvages. Aujourd’hui, l’association Paris Animaux Zoopolis attend des actes. D’autant que la ministre de la Culture souhaite, elle, apporter une aide de 500.000 euros aux cirques traditionnels.

« La tradition du cirque n’est pas immuable, nuance la cofondatrice de l’association parisienne. Avant la Seconde Guerre mondiale, on exposait des êtres humains pour leurs caractéristiques physiques. Aujourd’hui, cette pratique nous paraît révoltante. La magie du cirque reste l’émerveillement, les clowns, le jonglage, mais sûrement pas la vue d’animaux asservis. »

>> A lire aussi: Vers la fin des cirques avec des animaux sauvages dans la capitale?

>> A lire aussi: Le tigre abattu à Paris aurait-il pu être épargné?

>> A lire aussi: Chameaux, zèbres, lamas... Les cirques montrent leurs animaux en plein Paris pour défendre leur métier